À la uneActualitéCultureFestivalMusique

Les Solidays 2019, un succès de plus dans la lutte contre le Sida.

Ce week-end s’est déroulé, comme depuis plusieurs années maintenant, la 21e édition des Solidays à l’Hippodrome de ParisLongchamps.
Comme chaque année, les artistes de hautes renommées ont fait leur apparition sur la scène du Solidays. D’Angèle, en passant par Salut c’est cool, pour finir sur du NTM, le R’n’B et l’Electro monopolisaient l’affiche.

Tous été réunis pour une noble cause : le « Treatment for all », autrement dit faire comprendre au public et aux gens que le Sida est toujours présent et « qu’il y a toujours des urgences », comme le souligne Luc Barruet, fondateur et directeur du festival.

La présence « symbolique » du gouvernement.

Cette année, le festival a fait carton plein. 228 000 personnes étaient présents sur la pelouse de l’Hippodrome. C’est plus que l’année dernière, où le festival avait déjà accueilli 212 000 festivaliers. Édouard Philippe, le premier ministre, était également sur place afin de soutenir la cause. Il a également échanger avec les bénévoles de Solidarité Sida. Sa visite a été saluée par Antoine de Caunes, président d’honneur du festival. Il a vanté la « symbolique » de cette visite.

Comme tous les ans, tous les fonds récoltés lors de ce week-end seront attribués à des associations et des programmes humanitaires. “Je ne pensais pas qu’on arriverait à toucher une telle audience cette année. Sur la même édition approcher le président, monter une déclaration avec lui, recevoir le Premier ministre, c’est super”, s’est félicité Luc Barruet. Concernant la campagne d’accès aux médicament pour tous, grande cause de cette édition. Le fondateur du festival a, en effet, eu l’honneur d’être reçu à l’Élysée par Emmanuel Macron et Elton John pour lancer ensemble un appel officiel à la mobilisation pour augmenter les fonds dédiés au Sida, au paludisme et à la tuberculose.

D’autres sujets d’actualités également à l’honneur.

Mais le Sida n’était pas la seule cause revendiquée par les différentes associations présentes. En effet, toutes étaient présentes afin d’aborder des sujets d’actualités : le droit des femmes, la discrimination, le climat, les handicaps, et d’autres encore. La journée de dimanche était d’ailleurs majoritairement monopolisée par des artistes féminines. On a pu y retrouver Angèle, Corine ou encore Cléa Vincent toutes partisantes du Girl Power. 

Une franche réussite pour cette 21e édition, qui l’on espère, amènera encore plus.

About author

Journaliste actualité générale
Related posts
À la uneBrèvesCinéma

Mulan 2020: une bande annonce grandiose pour le live-action

À la uneActualitéÉtudiantFranceSociété

Grève nationale : Moments de tension à Bordeaux

À la uneActualitéBrèves

Manifestations du 5 décembre : mi-journée en quelques chiffres

À la uneActualitéBrèvesFrance

Blocus des lycées: Paris totalement immobilisé

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux