À la uneActualitéInternationalOrientation

Les Universités Suisses une belle alternative

Oyé Oyé pauvres lycéens en galère, à la recherche désespérée d’un diplôme qui vous permette un jour d’obtenir un débouché je vous invite à regarder très attentivement  les systèmes universitaires de nos voisins francophones… Les universités suisses par exemple offrent une qualité d’enseignement remarquable avec du matériel de pointe et en plus possèdent l’immense avantage de leur petite taille, ce qui les rend du coup bien plus accessibles. Que ce soit les écoles polytechniques fédérales de Lausanne (en Français) ou Zurich (en allemand,23ème mondiale d’après le classement Shangai Ranking 2011)ou les écoles de commerce de Lausanne (HEC) ou Genève, sans parler du pôle international de Genève (3 places derrière l’ENS d’après Shangai Ranking) , la Suisse met à disposition de ses étudiants des infrastructures dignes des plus grandes écoles françaises avec toutes les plues values helvétiques.

Rolex Learning Center (EPFL)

Beaucoup s’interrogent sur l’origine de la prospérité Suisse, je vous assure qu’il ne faut pas ériger son statut de paradis fiscal comme seul responsable de sa réussite. Non au combien Non. Une politique ambitieuse d’enseignement et de plébiscite des initiatives innovantes est bien plus la véritable responsable d’une véritable success story. Saviez-vous par exemple que la Suisse possède le record européen de dépôts de brevets ?

L’avantage qu’offre un petit pays (8 millions d’habitants) au niveau universitaire est la facilité avec laquelle il est possible d’accéder à des enseignements de très grande qualité sans forcément passer par une sélection (parfois ratée)  souvent abrupte, et douloureuse d’une élite. La philosophie est en effet complètement différente, non pas qu’il soit question de ne rien faire, et de se tourner les pouces, au contraire un travail sérieux, régulier et appliqué sur des concepts plus concrets et directement liés au monde du Travail, est requis.

L’association réussie des grands pôles universitaires suisses avec les milieux de l’entreprise, dont l’EPFL et son learning center sont le meilleur exemple, permette aujourd’hui à des milliers d’étudiants de s’épanouir tout en matérialisant leurs efforts : C’est de cette manière, par exemple, que solar impulse l’avion fonctionnant totalement à l’énergie solaire a été conçu en partenariat avec l’EPFL.  De cette manière dans le domaine scientifique les jeunes chercheurs se retrouvent directement à participer à des projets innovants et entretiennent des liens avec les grandes entreprises et petites startup.

Si le domaine international vous intéresse plusieurs institutions vous offrent un enseignement inégalable par la proximité et l’expérience de la Suisse dans le domaine des relations internationales. L’UNIGE (Université de Genève) propose ainsi un bachelor en relations internationales et dispose de partenariats très actifs avec les institutions internationales implantées à Genève. Par la suite The graduate institut (IHEID institut de hautes études internationales et développement) vous propose des masters pour compléter votre formation et s’est rendu célèbre pour l’excellence de sa formation et la renommée  de certains de ces anciens élèves (Kofi Annan ancien SG de l’ONU.)
Quant aux mauvaises langues qui pensent que les études en suisse sont hors de prix (1000 FRS par année à Genève… bien peu comparé à Science Po Paris…)
Définitivement ce petit pays voisin offre à quelconque jeune plein d’enthousiasme et de volonté des opportunités uniques :
http://www.unige.ch/
http://www.hec.unil.ch/hec/home
http://www.unil.ch/index.html
http://graduateinstitute.ch/
http://www.epfl.ch/

Pour les conditions: http://www.crus.ch/information-programmes/etudier-en-suisse.html?L=1

PS : Pour les fêtards, Lausanne est connue pour ses fêtes étudiantes

Related posts
ActualitéFemmesMédiasPolitiqueSociété

Le mot « Féminicide » bientôt dans le code pénal ?

À la uneActualitéBrèvesFoot

Le Parc des Princes s’apprête à changer de nom

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... His dark materials, des débuts spectaculaires et prometteurs

À la uneActualitéBrèvesCultureMusique

Le Printemps de Bourges 2020 dévoile ses premiers artistes

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux