À la uneActualitéInternational

« L’État islamique menace tous les pays du monde » selon Fouad Massoum

Invité de l’interview politique de Jean-Pierre Elkabach ce matin sur Europe 1,  le président Irakien Fouad Massoum confiait ses inquiétudes au sujet de la menace que représente l’État Islamique, une heure avant la conférence organisée par François Hollande et les alliés de la coalition internationale à Paris, ce Lundi 15 septembre.

Quelques jours après la visite de François Hollande en Irak, Vendredi 12 septembre, le président Irakien Fouad Massoum a souhaité alerter « tous les pays du monde » sur la situation critique en Irak et la menace terroriste qui pèse sur eux. Le président, soutenu par les alliés de la coalition internationale contre l’État Islamique en Orient, participait ce matin à la conférence de Paris qui s’est tenue au Quai d’Orsay. Elle regroupait une trentaine de pays dont cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU et une dizaine de pays arabes, notamment le Qatar et l’Arabie saoudite.

Fouad Massoum a tenu à remercier la France et François Hollande pour sa réactivité et sa détermination face à la menace djihadiste. Selon lui, le problème islamique est un « fait dangereux qui concerne l’Orient » mais qui peut également s’étendre au-delà. L’objectif est de barrer la route à « ce califat de la terreur » comme l’exprimait Laurent Fabius la semaine dernière.

« L’État islamique menace tous les pays du monde »

Le président a clairement exprimé son inquiétude au sujet de l’extension de Daech à d’autres territoires comme la France :  » Oui vous êtes concernés et tous les pays du monde ». Il a tenu à rappeler que beaucoup de personnes qui se battent en Orient viennent d’Europe, notamment de France ou d’Angleterre. Pour le président Irakien ces individus qui partent faire le djihad « n’ont pas la double nationalité », et ils risquent de « créer des cellules terroristes » en Europe. Au cours de la conférence qui a suivi l’interview, « les participants ont souligné la nécessité de mettre un terme à la présence de Daech dans les régions où il a pris position en Irak ». François Hollande y a appelé à « tout faire pour lutter contre l’endoctrinement de nos jeunes ».

« Je ne peux pas dire que c’est une guerre mondiale mais c’est une guerre » 

Selon F. Massoum, la menace est réelle et palpable. Il cite l’existence de « groupes suicidaires en nombre très important et ayant des armes sophistiquées et des moyens financiers ». Ceux qui ont prit en otage la ville historique de Mossoul, y ont installé une armée avec des équipements militaires pointus et ils disposent de puits de pétrole. Leur chef, Al-Baghdadi, qui se compare aux premiers califes musulmans, y prêcherait régulièrement.

 Irak-qu-est-ce-qu-un-califat_article_main

« Daech est différent d’Al-Quaida (…) ils ont de très grands moyens »

Fouad Massoum alerte : les membres de Daech sont plus organisés qu’Al-Quaida, « ils ont de très grands moyens, un territoire précis, ils veulent créer un état islamique qui contrôle la région, s’étendre aux pays voisins ». Pour le président il est donc urgent d’agir sur le territoire.

« Militairement, nous n’avons pas besoin de soldats sur le terrain en Irak »

Les chrétiens chassés de Mossoul par le Daech, aperçu d'une situation humanitaire qui s'aggrave en Irak ©STR-AP-SIPA

Les chrétiens chassés de Mossoul par le Daech, aperçu d’une situation humanitaire qui s’aggrave en Irak ©STR-AP-SIPA

À une heure de la conférence de Paris, le président Irakien a clairement exprimé ses attentes. Il a décliné toute intervention de soldats étrangers sur le sol Irakien, expliquant que l’Irak a besoin d’une intervention collective sur un plan d’aide logistique uniquement. Il a demandé aux alliés une couverture aérienne et l’appui de l’ expertise occidentale. Enfin, il a fait appel à une aide humanitaire urgente. Les participants à la conférence ce matin se sont engagés « à soutenir par les moyens nécessaires le nouveau gouvernement irakien dans sa lutte contre Daech, y compris par une aide militaire appropriée, correspondant aux besoins exprimés par les autorités irakiennes et dans le respect du droit international et de la sécurité des populations civiles. »

 

« Nous sommes tout à fait d’accord sur l’orientation de l’action Française pour mobiliser la communauté internationale » 

4487431_6_2e52_le-president-francais-francois-hollande-et_7e221c22c8b2afede75faa6b5cd73a86Alors que les premiers rafales français ont survolé Mossoul ce matin, le président Irakien a tenu à remercier la France qui selon lui « a rapidement prit l’initiative pour prendre contact avec les autres pays ».  Les vols de reconnaissance français ont pour but d’identifier les positions et les équipements militaires de Daech afin de procéder à des bombardements ultérieurement. Le président encourage d’ailleurs les autres pays à travailler en collaboration avec les forces aériennes françaises. Il a appelé à la solidarité des pays arabes pour soutenir l’Irak face à cette « très grande crise ».


MMassoum : « Pas besoin de soldats sur le terrain… par Europe1fr

D’autres moyens qu’une intervention militaire ? 

Saban Khaled al Hamad, Abdullah Bin Zayed al Nahyan, Fouad Massoum, Francois Hollande, Laurent Babius, John Kerry, Jose Manuel Carcia-Margallo, Kazuka Nashida, Li Baodong Philip Hammond, Gebran Bassil, Khaled Bin Mohamed al Attiyah Nabil Al Arabi, Melvut Cavusoglu, Joahn Baird, Borge Brendem, Lubormir Zaoralek, Frank-Walter Steinmeier, Federica Mogherini, Jean-Arthur Regibeau, Ibrahim al-JaafariPour Fouad Massoum, il y a deux moyens d’intervention en dehors de la force militaire qui est toutefois nécessaire. Premièrement, il faut « assécher les ressources financières » de ces groupes. S’il refuse d’affirmer que le Qatar et l’Arabie saoudite financent le terrorisme et le Daech, il souhaite que la lumière soit faite sur les fortunes privées qui leur apportent une quelconque aide. Deuxièmement, le président appelle tous les pays du monde à renforcer leurs contrôles aux frontières. Il faut arrêter « ceux qui vont et viennent dans la région ». Il conclue : « les déplacements doivent être contrôlés car ils peuvent constituer des cellules dormantes en Europe ».

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneMédias

Koh-Lanta renouvelée pour deux saisons supplémentaires

À la uneSéries Tv

Plus belle la vie : pourquoi tout le monde va douter de Kilian ?

À la uneSéries Tv

Est-ce que Barbara Pravi va vraiment jouer dans une série pour France 2 ?

ActualitéMédiasMusique

5 dates clés dans la carrière de Kendji Girac

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux