À la uneActualitéInternational

Libye : trois militaires français en “service commandé” trouvent la mort

libye

Alors qu’ils étaient en mission en Libye, trois militaires français ont été tués dans l’attaque de leur hélicoptère en Libye, a annoncé le ministère de la Défense ce 20 juillet. Des responsables libyens sont mis en cause, sans qu’on ne connaisse exactement les contours de ce nouveau drame.

Ils effectuaient un “service commandé”, c’est-à-dire une mission de surveillance et de veille “pour lutter contre les terroristes” a affirmé le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll ce mercredi matin sur France Inter. Trois militaires sous-officiers à l’identité pour l’instant inconnue ont été abattus en Libye, une information communiquée et confirmée par le ministère de la Défense français. Jean-Yves Le Drian a souligné leur “courage” et leur “dévouement” dans le pays secoué depuis 2011 et la chute de Mouammar Kadhafi. Un communiqué a été publié sur le compte Twitter du ministère :

 

La “brigade de défense de Benghazi” responsable de l’attaque

Selon l’agence de presse Associated Press (AP), deux d’entre eux se trouvaient dans un hélicoptère et ont été visés par une milice islamiste qui se dit de Benghazi, ancien fief des rebelles contre Kadhafi. Cette mouvance, qui se fait appeler “brigade de défense de Benghazi”, a déjà revendiqué l’attaque. Cet hélicoptère français effectuait vraisemblablement une mission de surveillance et de renseignement. Il embarquait des “forces spéciales (…) pour aider et faire en sorte que la France soit présente partout pour lutter contre les terroristes” a poursuivi Stéphane Le Foll.

La montée en puissance de l’organisation État islamique (EI) est exponentielle en Libye depuis 2011 et la chute du régime Kadhafi, notamment aux alentours de Benghazi, où s’est déroulée l’attaque, qui n’a laissé aucun survivant. Deux officiels libyens auraient confirmé cette information à AP, relayée par le New York Times (lien en anglais). Le nombre de militaires français morts en opérations extérieures s’élève désormais à six en 2016, contre trois en 2015.

À lire aussi : La France interviendrait en secret en Libye

Photo de Une : Issouf Sanogo – AFP

 

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneCultureFranceSociété

Les Cœurs Doubles (2/4) : Ce pays loin des yeux, mais près des cœurs

À la uneActualitéArtCultureInternationalMusique

LP : Même dans l’intimité, on m’appelle LP!

À la uneSport

[INTERVIEW] Jeff Hardy, le guerrier aux cheveux arc-en-ciel bientôt Willow the Wisp chez WWE ?

À la uneFootInternationalSport

Les LGBT seront en sécurité à la Coupe du Monde mais le Qatar fixe certaines limites

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux