À la uneActualitéEconomieInternational

Les liens troubles qu’entretenaient Lafarge et l’Etat Islamique

Pour des raisons financières, l’entreprise française de cimenterie Lafarge aurait négocié avec l’Etat Islamique pour pouvoir garder en activité son usine de Jalabiya entre 2013 et 2014 selon le quotidien Le Monde

Une compromission pour maintenir la production

L’arrivée de l’Etat Islamique dans la région et la guerre civile qui en découle a grandement ralenti la production de l’usine de l’entreprise Lafarge. De peur de devoir interrompre totalement la production, Lafarge a préféré négocier avec l’Etat Islamique, ce qui fait polémique aujourd’hui. Des journalistes du Monde ont pu voir des emails et des laissez-passer tamponnés par l’Etat Islamique. Lafarge aurait mandaté Ahmad Jal Oudi pour récupérer des laissez-passer pour les employés de l’entreprise de la part de l’EI. Cet homme serait le “gestionnaire des risques” de la cimenterie française. La direction parisienne de Lafarge aura du mal à nier ne pas être au courant car de nombreux hauts cadres de l’entreprise sont en copie de mails importants comme Jean Claude Veillard, le directeur de la sûreté du groupe en France ou Bruno Pescheux, PDG du groupe Lafarge en Syrie.

Une coopération qui fait scandale

Lafarge aurait financé l’EI à travers le versement de taxes de circulation. Des responsables de l’entreprise auraient rencontré de hauts cadres de Daech. La cimenterie française aurait même accepté “de se fournir auprès des négociants en pétrole, dont les champs étaient tenus par le groupe EI” dénonce Le Monde.  Cette coopération a duré un an jusqu’en 2014 et l’arrêt complet de la production décidé par l’EI. Toutes les propositions de reprise de l’activité de la cimenterie de la part de l’Etat Islamique ont été refusées par Lafarge. Le grand groupe français refuse de donner la moindre explication pour le moment.

crédit photo à la une : lefigaro.fr

Related posts
À la uneEuro FootFootNon classéSport

Didier Deschamps prolonge jusqu'en 2022

À la uneActualitéBrèves

Bordeaux : une femme transgenre jetée par-dessus une rampe de parking

À la uneActualitéBrèves

La RATP va-t-elle rembourser les usagers lors de la grève ?

À la uneActualitéBrèvesInternational

Anniversaire de la déclaration universelle des droits de l'homme

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux