À la uneActualitéFootSport

Ligue des Champions : L’année du PSG ?

En inauguration du “Final 8” à Lisbonne, le Paris Saint-Germain affronte ce soir à 21 heures, l’Atalanta Bergame, en quart de finale de la ligue des champions. C’est la première étape du club de la capitale pour atteindre son objectif ultime : remporter la Ligue des Champions. Un rêve plus que jamais réalisable pour le PSG.

C’est le 50 ème anniversaire du club aujourd’hui. L’année pour le PSG de s’offrir le cadeau rêvé ? Dans ce nouveau format inédit, les parisiens, en quart de finale pour la cinquième fois sous l’ère Qatari n’ont jamais été aussi proches de réussir l’exploit. La configuration temporaire pour cette année avec la crise sanitaire peut permettre au PSG de remporter la compétition en ne gagnant seulement que trois matchs de 90 minutes.

Mais avant ça, les coéquipiers de Neymar devront passer l’obstacle de l’Atalanta Bergame, la meilleure attaque de Série A avec un total de 98 buts. L’équipe italienne entrainée par Gian Piero Gasperini est loin d’être une équipe à prendre à la légère. Troisième du championnat Italien, les bergamotes réputé pour leurs agressivités ont réalisé une très belle saison dans un 3-5-2 bien ficelé.

Cependant, le PSG et sa plénitude de stars reste le grand favori de cette rencontre. Les hommes de Thomas Tuchel privés de Verratti et Di Maria, sont en pleine confiance avant d’affronter les Italiens. Ils viennent de remporter les deux coupes nationales devant l’AS Saint Etienne et l’Olympique Lyonnais. Mais attention à ne pas faire ressurgir la malédiction en Ligue des Champions. Le PSG a tout pour aller au bout à la seule condition d’avoir retenu la leçon des années précédentes.

Un tirage abordable jusqu’en finale

Si le Paris Saint-Germain fait office de favori pour rejoindre la finale cette année, c’est aussi que pour la première fois, il ne rencontre pas sur sa route un cador comme le Real Madrid, Barcelone ou Manchester City. En cas de victoire face à l’Atalanta Bergame, le club dirigé par Nasser Al-Khelaïfi rencontrera le vainqueur de RB Leipzig – Atlético de Madrid, deux adversaires à la portée du PSG. En rejoignant les demi-finales, le club de la capitale pourrait retrouver le dernier carré d’une coupe d’Europe depuis 1995 face au Milan AC lors de sa première participation.

A lire également : Ligue des champions : Deux clubs français qualifiés, tout savoir le “Final 8” à Lisbonne

Le groupe avance ensemble

Avec les échecs récurrents des années passées, le groupe s’est soudé et affiche une cohésion renforcée depuis le match de Dortmund. En effet, pour les parisiens, ce match a été un déclic : « Après tout ce qu’il s’est dit dans la presse et la pression qu’on avait, nous avons dominé la rencontre au match retour, avec un score sans appel de 2 à 0, sans but concédé et une qualification importante. Cela crée une cohésion de groupe”, a expliqué Pablo Sarabia à RMC. Le PSG avance désormais en formation resserrée et va devoir se battre ensemble pour soulever le trophée européen à Lisbonne.

Neymar, enfin heureux à Paris

Pourtant arrivé depuis trois ans, c’est enfin un Neymar heureux que possède le PSG. Entre de nombreuses envies de départs et des blessures à répétition, le brésilien est plus que jamais décidé à gagner avec le PSG. A l’image de ses prestations lors des deux finales de coupes nationales fin juillet, Neymar est de retour à son meilleur niveau. Il sera ce soir la clé de voute du système de Thomas Tuchel pour mettre à mal la formation de Gasperini. Le Brésilien semble plus épanoui que jamais au moment de relever le défi le plus important de son épopée parisienne. Recruté en 2017 pour faire franchir ce cap au PSG, c’est le plus beau cadeau qu’il puisse offrir pour les 50 ans du club de la capitale.

Crédit photo : DAVID RAMOS / POOL

About author

Journaliste spécialisé dans le Sport
Related posts
À la uneSéries Tv

Portrait craché : Danny Wilde et Lord Brett Sinclair

À la uneLa Loi des SériesSéries Tv

Schitt’s Creek, la comédie sacrée aux Emmy Awards

À la uneEmissionsLes Prolongations

Les Prolongations #57

À la uneSportTennis

Résumé de la 2ème journée de Roland-Garros 2020

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux