Actualitésociété

L’interdiction du port des jupes et des shorts dans certaines écoles malgré la chaleur

Les températures autour des trente degrés ces derniers jours peuvent avoir des airs de vacances. Pourtant, l’école n’est pas encore terminée pour certains et malgré la chaleur, certains établissements interdisent le port de la jupe ou des shorts.

 

Certains établissements français inscrivent encore aujourd’hui dans leurs règlements intérieurs de collège ou lycée l’interdiction de porter des jupes ou des shorts.

Est-ce légal ?

Il semblerait bien que oui. En effet, il n’y a pas de loi sur les tenues à porter à l’école, à l’exception du port des signes religieux et “le port de tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse” depuis la loi du 5 mars 2004 sur la laïcité.

Mis à part cela, c’est aux établissements d’établir leur règlement intérieur (voté ensuite par le conseil d’administration) et, s’ils le veulent, de prohiber certaines tenues. En général, tous les collèges et lycées précisent qu’il incombe aux élèves de s’habiller correctement et décemment mais certains vont plus loin en interdisant certains vêtements particuliers grâce à leur pouvoir d’appréciation sur ce qui est approprié ou non.

Certaines écoles ont par exemple décider d’interdire le port du jogging au sein de leurs établissements en dehors des heures d’EPS. D’autres encore ont décidé de prohiber les jupes trop longues, y voyant un signe religieux. L’exclusion d’une élève en portant une avait d’ailleurs créé une grande polémique.

Cette année, l’attention est surtout portée sur les établissements interdisant aux élèves de portes des jupes et des shorts. Ceux-ci se défendent en en prétextant qu’on “ne vient pas habillé n’importe comment au collège” mais ne précisent pas quels vêtements sont visés par cette phrase. Le secrétaire général du SNPDEN (syndicat national des personnes de direction de l’Education nationale) a déclaré que ces interdictions apprennent “aux élèves à vivre en public, et certains élèves ont parfois des tenues qui sont hors de propos”. Pour lui, il s’agit de former les élèves dès le plus jeune âge à la vie professionnelle : si un conseiller financier ne vient pas en short et tongs au travail même en cas de forte chaleur, les élèves ne devraient pas non plus.

Est-ce une affaire de sexisme ?

Il semblerait que non puisque les deux sexes sont visés par ces interdictions. Bien entendu, l’interdiction du port des jupes vise surtout les filles mais celle de porter un short ou un jogging vise les deux sexes.

Cette prohibition de porter certaines tenues a cependant indigné bon nombre de parents. Pour eux, ne pas laisser les élèves s’habiller comme ils le souhaitent constitue une entrave à leur liberté. Les établissements campent néanmoins sur leurs positions et cela renvoie au débat de l’uniforme que certains parents d’élèves jugeraient judicieux d’imposer tandis que d’autres le voient également comme une perte d’identité personnelle et d’expression de soi.

Certains élèves devront donc prendre leur mal en patience jusqu’à la fin de l’année scolaire pour pouvoir s’habiller comme ils le souhaitent les jours de forte chaleur. Ces interdictions ne concernent toutefois heureusement pas la majorité des collèges et lycées.

 

Related posts
À la uneActualitéEconomieÉtudiantFranceSociétéVie Étudiante

Isolement, précarité... les étudiants très mal en point depuis 1 an

ActualitéHommesSport

Handball: Les Bleus arrachent la victoire face à l'Islande

À la uneActualitéCultureSéries Tv

Game of Thrones : un deuxième spin-off en préparation ?

À la uneActualitéFrance

Disparition de Diary Sow : l'étudiante sénégalaise va bien

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux