À la uneActualitéFootSport

Liverpool élimine la Roma et se qualifie pour la finale de la LDC

La Roma ne réalisera pas deux exploits. Après s’être inclinée 5-2 contre Liverpool à Anfield au match aller au terme d’un match complètement fou, elle l’a emporté 4-2 devant son public. Pas suffisant pour atteindre la finale, c’est Liverpool qui ira à Kiev affronter le Real Madrid, autre qualifié, pour tenter de remporter la Ligue des Champions.

Un match très spectaculaire

Auteure d’une “romatada” spectaculaire en quarts de finale de Ligue des Champions face au FC Barcelone, l’AS Roma n’a pas réussi à se qualifier face à Liverpool, malgré une victoire 4 buts à 2. Si les Anglais sont heureux de la qualification en finale, les Romains semblent être très déçue et en colère. Ancien joueur de l’AS Roma, transféré l’été dernier à Liverpool, Mohamed Salah retrouvait son ancien stade.

Le match débute très mal pour les romains. A la 9ème minute, à la suite d’une erreur du romain Radja Nainggolan, coupable d’une mauvaise passe, Roberto Firmino récupère un ballon, qu’il transmet à son coéquipier Sadio Mané, qui ouvre le score pour Liverpool (0-1) d’une frappe croisée. La Roma encaissait son premier but à domicile dans la compétition, mais persévère et égalise à la 15ème minute sur un but gag de James Milner, qui pousse le ballon malgré lui dans ses propres cages (1-1).

Liverpool fait main basse sur le ballon juste après et marque son second but à la 25ème minute, sur un service malgré lui de la tête du romain Edin Dzeko, qui profite à Wijnaldum, qui pousse le ballon de la tête au fond des filets (1-2). La Roma est paniquée, plus rien ne semble lui réussir, en témoigne le poteau de Stephan El Shaarawy à la 35ème minute.

Au retour des vestiaires, la Roma repart au combat et aurait dû obtenir gain de cause sur une action litigieuse dans la surface, où le gardien de Liverpool fait faute sur Edin Dzeko, mais ce dernier est signalé à tort en position de hors-jeu. Mais trois minutes plus tard, il égalise à bout portant (2-2). Il restait un peu moins de 40 minutes à la Roma pour marquer trois fois et accrocher les prolongations. A la 63ème minute, nouvelle action litigieuse. Trend Alexander-Arnold voit sa main repousser une frappe d’El Shaarawy, qui finissait sa course dans les buts de Liverpool, mais l’arbitre ne dit rien.

Le belge Radja Nainggolan donne l’avantage aux Romains à la 86ème minute d’une frappe rageuse du pied droit (3-2), mais les espoirs de demi-finale s’en allaient, il était trop tard. Il transforme un pénalty à la 93ème minute pour alourdir le score (4-2) et l’arbitre siffle la fin du match. Liverpool est en finale, ce n’était pas arrivé depuis 2007, où ils s’inclinent contre l’AC Milan.

Cry Crying GIF - Find & Share on GIPHY

Un arbitrage très contesté

L’Italie explose. Après l’élimination de la Juventus, la presse italienne n’a pas supporté une autre injustice faite à la Roma. Il Corriere dello Sport titre sur sa Une : “Une nouvelle injustice”. 

Du côté des dirigeants romains, même réaction. James Pallotta, le président de l’AS Roma tenait à féliciter Liverpool pour sa qualification, mais en rajoute une couche sur l’absence d’arbitrage vidéo : “tout le monde a pu voir que l’assistance vidéo (VAR) est absolument indispensable en Ligue des Champions. Ce que nous avons vu est inacceptable.” Le directeur sportif du club a aussi réagi : “Félicitations à Liverpool, mais il faut bien analyser ce qui s’est passé. Il y a deux penalties très nets qui manquent ce soir et qui changent tout. Et à l’aller ils marquent un but hors-jeu. La VAR doit arriver en Ligue des champions. Cela n’est pas normal.” 

L’entraineur de la Roma a dédramatisé : “Je suis déçu, car je n’ai pas su donner à nos supporters la nuit dont ils rêvaient. C’était une belle soirée pour tant de raisons, mais j’étais persuadé que l’on pouvait recoller au score”. Hier soir, la Ville Eternelle s’est endormie sur une note amère.

Related posts
À la uneActualitéFootSport

Girondins de Bordeaux, l'impossible réconciliation avec son public

À la uneCultureSport

[INTERVIEW] Entretien avec Simon Capelli-Welter, journaliste chez So Press

SportTennis

Une légende nommée Federer

À la uneActualitéÉtudiantFrancePolitiqueSociété

Grève contre la réforme des retraites : Forte mobilisation à Bordeaux

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux