À la uneActualitéInsolite

Un livre relié par de la peau humaine

Un livre français du XIXè siècle a été retrouvé dans une bibliothèque d’Harvard (Etat-Unis). La spécificité de ce livre est qu’il a été relié par de la peau humaine. Plus précisément de la peau de femme. Le titre de ce livre est “Des destinées de l’âme” d’Arsène Houssaye.

La Houghton Library, prestigieuse bibliothèque de la faculté d’Harvard a prouvé que le livre français était relié par de la peau de femme. La bibliothèque Houghton s’est faite repérer par Ouest France grâce à leur blog et explique que des recherches minutieuses ont été effectuées, ce qui a permis d’arriver à ce résultat. De l’ADN humain était présent sur la couverture du livre “Des destinées de l’âme”. Ce qui exclu d’autres types de matériaux de parchemin, comme le mouton, le bétails ou la chèvre. Pourtant les résultats ADN se rapproche aussi d’autre primates, comme les grands singes et les gibbons a cause du manque de références nécessaires d’après Bill Lane et Daniel Kirby qui ont effectué des recherches scientifiques pour le laboratoire d’Harvard.

letter-p1-655x800Les chercheurs précisent que le livre aurait donc été relié avec de la peau de femme à 99,9%. Le livre appartenait au Docteur Ludovic Boulland (1839-1932), bibliophile et ami d’Arsène Houssaye. La peau viendrait d’une des patientes du docteur, qui était atteinte d’une maladie mentale et morte d’une crise cardiaque. De plus, le docteur Boulland a laissé une note disant : « ce livre est relié en peau humaine parcheminée, c’est pour lui laisser tout son cachet qu’a dessein on n’y a point appliqué d’ornement. »

Le titre de ce livre colle parfaitement à sa conception puisque l’on regarde de plus près, on distingue très clairement les pores de la peau sur les reliures du livre. Le détenteur du livre avait réservé depuis longtemps ce morceau de peau humaine, pris sur le dos d’une femme. Cette nouvelle decouverte pose plusieurs questions sur les façons de traiter de la peau humaine selon le mode de préparation. Un autre livre, « Sever. Pinaeus de Virginatis notis » qui est aussi relié en peau humaine, mais tannée au sumac.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéEnvironnement

Les JO Tokyo 2020 sont officiellement ouverts !

À la uneEquitationJeux olympiques

JO 2021 : les cavaliers français prêts à affronter les épreuves de saut d’obstacles

À la uneActualité

Jean-Yves Lafesse est décédé de la maladie de Charcot

À la uneActualité

Agression de deux journalistes de BFM lors d’une manifestation anti-pass sanitaire

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux