À la uneActualitéInternational

Londres devient plus pollué que Beijing

La pollution à Londres a dépassé les niveaux à Beijing cette semaine. En cause: les basses températures, l’utilisation de poêles à bois et de véhicules diesel.

Londres étouffe. La capitale anglaise se retrouve depuis une semaine sous un nuage de pollution sans précédent. Lundi, le maire de Londres, Sadiq Khan, a publié pour la première fois le plus haut rapport sur la pollution atmosphérique dans la ville. Il a déclaré mardi que l’air sale de la capitale est désormais une crise sanitaire.

Le Tower Bridges éclipsé par un nuage de pollution

Le Tower Bridges éclipsé par un nuage de pollution

Les experts du King’s College de Londres ont déclaré que cet épisode de pollution était le pire depuis avril 2011 dans la capitale. La pollution serait due au froid. En effet, les Londoniens utilisent énormément de bois afin de se chauffer. De plus, les températures sont tombées en dessous de zéro pendant la nuit ces derniers jours. Pour se chauffer les Anglais sont friands de poêle à bois. Or ce moyen de chauffage est très polluant.

Face à cette augmentation sans précédente de la combustion du bois, le King’s College tire la sonnette d’alarme. “C’est la plus grande contribution de la combustion du bois mesurée pendant l’hiver à ce jour“. Aujourd’hui plus d’un million de foyers ont maintenant un poêle à bois. 175 000 poêles sont installés chaque année.

Cet épisode rappelle forcément celui du Great Smog de 1952. En 1952, un nuage de fumée avait recouvert Londres durant 4 jours. Cet événement est considéré comme la pire pollution atmosphérique de toute l’histoire du Royaume-Uni. Elle avait fait 12.000 morts.

Les effets du Smog en 1952 - DR

Les effets du Smog en 1952 – DR

Une crise sanitaire

Au cours des derniers jours, de nombreuses parties de la capitale ont enregistré le double des limites légales des émissions de CO2. Certaines écoles ont interdit aux enfants de jouer à l’extérieur. Le maire a avoué que la situation devenait si toxique pour les enfants que des centaines d’écoles seront maintenant vérifiées.

Sadiq Khan a déclaré: “Chaque enfant mérite le droit de respirer l’air pur à Londres et c’est honteux que plus de 360 ​​de nos écoles primaires soient dans des zones de violation des limites légales de pollution. L’air sale de Londres est une crise sanitaire.”

” L’air sale de Londres est une crise sanitaire” – Sadiq Khan, maire de Londres

Les véhicules diesel dans le viseur

Les véhicules diesel sont également accusés. La Fondation britannique du poumon a également appelé à faire plus pour nettoyer l’air de Londres et a déclaré que le gouvernement doit envisager d’interdire les voitures diesel. Une lettre de 100 écoles londoniennes, coordonnée par Greenpeace, appelle le maire à s’attaquer aux véhicules diesel sur les routes, à renforcer les possibilités piétonnière et à donner un plus large choix de vélo. La lettre recommande également de stimuler les transports publics et d’accélérer le passage à des véhicules propres.

En plus des chauffages aux poêles, les véhicules diesel sont pointés du doigt

En plus des chauffages aux poêles, les véhicules diesel sont pointés du doigt

A lire aussi : Paris annonce un nouveau plan contre la pollution.

A lire aussi : Pollution, comment la chine peut-elle y remédier ?

Related posts
À la uneInsoliteInternational

Le terrible château de Dracula devient centre de vaccination

À la uneFaits DiversFrance

Val-de-Marne : une adolescente de 17 ans tuée par un mineur

À la uneFrance

Double-meurtre dans les Cévennes : le suspect s’est rendu

À la uneInternational

Covid-19 : un vaccin pourrait être efficace contre toutes les formes de Covid-19

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux