À la uneActualitéMusique

Lyon est une ville jazz (malgré les apparences)

 Vous avez sûrement entendu, et peut-être même de notre part, que Lyon est une ville électro. Nous aimerions corriger cette vision ; Lyon est une ville musicale. Avec ses 3 SMAC, la multitude de salles et autres festivals, on ne peut nier que la métropole vit en musique. Mais aujourd’hui, on aimerait vous parler de sa culture Jazz.

C’était peut-être à Noël, ou encore dans le métro lyonnais, que vous l’avez vécu pour la première fois. Radio “d’ambiance” pour certains, Jazz Radio marque la naissance des radios jazz en France, et c’est à Lyon qu’elle est logée. Mais hors de cet vision peureuse pour certains, agréable à l’oreille pour d’autres, qu’est-ce qui fait de Lyon une ville jazz?

Une histoire récente

L’arrivée du jazz à Lyon, à quelques détails près, est la même qu’à Paris, ou tout autre ville de France. Lors de la Seconde Guerre mondiale, la plupart des jazzmen Allemands s’enfuient vers les pays voisin.En plus d’éviter les nazis, il s’agit aussi d’éviter l’interdiction de jouer du jazz.

En France, on garde cette pratique, pour laisser des activités amusantes et empêcher l’envie de révolte des citoyens. Les musiciens étaient en relative sécurité, il arrivait même que des soldats allemands aillent les voir en concerts!

Pour en savoir plus, nous vous conseillez le très beau documentaire Histoire(s) de Jazz (Emilie Souillot, 2009), qui raconte plus de 70 ans de musique(s) à Lyon, à travers ses clubs de Jazz et sa culture urbaine.

Ville de jazz, jazz de ville…

…Ou plutôt jazz en ville. Si vous allez vous balader dans les petites rues de la métropole, plutôt dans les quartiers historiques, vous risquez d’entendre des mélodies, venant de caves ou de bars sombres; ce sont les club de jazz. À Lyon, ils ne sont pas rares. La ville accueille même l’un des plus vieux clubs d’Europe, Le Hot Club, qui a ouvert en 1948.

En plus de ces clubs, il y a la salle du Périscope,  l’une des fameuses SMAC de Lyon, qui est spécialisée en la matière. Entre improvisations, jazz classique ou encore expérimental, chacun trouvera son bonheur dans les lieux de représentations de la ville.

Et bien-sûr n’oublions pas les festivals, comme les très beau, Saint-Fons JazzJazz à Vienne ou encore A Vaulx Jazz, dont certaines affiches colorées, vintage, ne sont pas sans rappeler les couvertures d’albums du label Blue Note, légende américaine en ce domaine.

Innovation et nouveauté

Enfin, ne vous détrompez pas, malgré l’aspect vieillot du Jazz, qui, pour certains, est même mort, Lyon le maintient bien en vie. L’association Jazz(s)RA se charge de la perfusion, c’est à dire le soutien à la création et la communication entre acteurs.

À ce jour, en plus de salles, clubs et autres associations, ce sont aussi les groupes qui portent la ville, comme ceux du Collectif Pince Oreilles. C’est d’ailleurs avec eux que nous vous laisserons, et un titre rêveur signé BLAST. Sur ce, allez visiter Lyon en parcours jazz!

 

 

About author

Curieuse, passionée et hilarante (si si), je te parle principalement culture, sexo et politique
Related posts
À la uneActualitéBeautéBeauté-femmeBrèves

Le monde des Miss : Qui sera sacrée reine ?

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... The end of the f *** king world, suite et fin de la comédie noire adolescente

À la uneBrèvesCinéma

Mulan 2020: une bande annonce grandiose pour le live-action

À la uneActualitéÉtudiantFranceSociété

Grève nationale : Moments de tension à Bordeaux

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux