ActualitéFrance

Les manifestions des chauffeurs de VTC contre Uber reprennent

Après la trêve des vacances de Noël, une centaine de chauffeurs VTC se sont rassemblés sur la place de la Bastille dès 7h30 ce matin. Les chauffeurs manifestent contre les conditions de travail imposées par l’entreprise américaine et les commissions sur les courses jugées trop élevées.

Le combat continue. Alors que le mouvement avait été stoppé la veille de Noël, quatre organisations syndicales (CFDT VTC, Unsa VTC, Actif VTC et Capa VTC) ont appelé à la grève des chauffeurs VTC ce lundi matin. Une manifestation pacifique toutefois, faiblement suivie. Les chauffeurs manifestaient leur colère liée à des conditions de travail de plus en plus mauvaises. Ils se plaignent d’effectuer de nombreuses heures de travail pour un salaire trop faible. « Nous sommes pris par le cou ! » s’exaspère Karim. Le jeune chauffeur travail pour Uber depuis 1 an et demi. « Depuis qu’Uber a augmenté ses commissions et baissé les tarifs, nous ne nous y retrouvons plus. Je travaille parfois 10 heures par jours pour un revenu qui équivaut à a peine plus que le SMIC. C’est de l’esclavage. »

Uber taxe plus que les autres plateformes

Tout a commencé en octobre 2015. L’entreprise américaine décide de baisser ses tarifs de 20% en région parisienne, une décision qui va rapidement faire polémique. Après les nombreuses manifestations des chauffeurs, Uber finit par remonter ses prix, de 10 à 15%. L’entreprise augmente également sa commission de près de 25% par course. De quoi désenchanter rapidement ces chauffeurs. « Uber taxe plus que les autres entreprises comme Chauffeur privée ou AlloCab. » explique Jeremy, un chauffeur, « Les revenus nous obligent parfois à travailler pour plusieurs plateformes à la fois. »

Les chauffeurs trop souvent déconnectés de l’application

La hausse de la commission n’est pas le seul problème des chauffeurs. L’application poserait souvent problème aux chauffeurs. « Dès que nous sommes mal notés, notre moyenne baisse et nous sommes déconnectés » reprend Karim. « Impossible dans cas d’accepter d’autres courses, la journée est terminée. On ne peut pas prendre le risque chaque jour de ne pas pouvoir travailler sous prétexte qu’un client nous a mal noté. »

Une application collaborative sans commission sur les courses

L’association de VTC indépendant AMT (Alternative Mobilité Transport) a annoncé samedi qu’elle allait mettre au point une application collaborative. Elle propose aux chauffeurs d’être mis en relation avec les clients sans prendre de commission. Une table ronde doit être tenue vendredi 17 septembre pour plus de précisions.

Related posts
ActualitéInternationalNon classéSport

5 événements qui ont marqué l’Histoire des Jeux olympiques

ActualitéSéries Tv

Que sont devenus les acteurs de La petite maison dans la prairie ?

À la uneFrancePolitique

Violence des jeunes : quelles sont les annonces de Gabriel Attal ?

ActualitéCinémaSéries Tv

Qui est Hiroyuki Sanada, une des stars de la série Shogun ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux