À la uneInternational

Une Marche des femmes pour s’opposer à Donald Trump

Samedi, ils étaient plus de 500 000 à défiler à Washington DC. Principalement des femmes, mais aussi de nombreux hommes étaient présents pour manifester contre la politique de Donald Trump.

24 heures ne sont même pas passées et déjà des manifestations se sont multipliées au travers des Etats-Unis. Le vendredi 20 janvier 2017, lors de la cérémonie d’investiture, Donald Trump devenait officiellement le 45e président des Etats-Unis. Le lendemain, 500 000 personnes défilent lors de la « Women’s March » (Marche des femmes), organisée dans la capitale fédérale.

A lire aussi : Washington : une “marche des femmes” prévue pour protester contre Donald Trump

Du Capitole au Washington Monument, et dans les rues adjacentes, des américains provenant de tout le pays se rassemblent.

 

Une marée rose reconnaissable de loin envahit Washington DC. Hommes, femmes et enfants arborent fièrement leur « pussy hat », ce bonnet rose tricoté aux oreilles de chat, faisant référence aux dérapages sexistes de Donald Trump, et devenu le symbole de la cause féministe contre le nouveau président.

Crédits Photo : ZACH GIBSON / AFP

a

« Marche des femmes » mais pas seulement

Cette marche des femmes organisée d’abord pour défendre le droit des femmes, est finalement rejointe par différentes associations en opposition avec Donald Trump. Des défenseurs des droits civiques, des immigrés, des musulmans, des écologistes, des homosexuels, des transgenres, des Afro-américains, et des Amérindiens ont également pris part à la marche

« Aucun être humain n’est illégal »

Sur une scène érigée pour l’occasion, militants et célébrités se succèdent pour prononcer un discours. Parmi eux la chanteuse Madonna, l’actrice Scarlett Johansson, le réalisateur Michael Moore et la célèbre militante pour les droits civiques Angela Davis. « No human being is illegal » (Aucun être humain n’est illégal) s’exclame cette dernière, rappelant le combat qui a été fait et qu’il reste à faire pour que chacun ait les mêmes droits.

a

Bien qu’initialement, cette marche des femmes était prévue pour soutenir le droit de femmes, elle s’est finalement transformée en manifestation contre Donald Trump. Une façon de faire comprendre au nouveau président qu’il va devoir faire face à une rude opposition. De son côté, Donald Trump ne semble pas tenir compte de cette contestation et continue de rédiger des décrets présidentiels afin d’appliquer son programme. L’un des derniers en date : un décret interdisant le financement d’ONG internationales soutenant l’avortement.

A lire aussi : Donald Trump passe à l’offensive

Related posts
À la uneSport

[INTERVIEW] Bobby Lashley, le futur champion WWE?

À la uneActualitéEconomieEnvironnementFranceMédiasPolitiqueSantéSociétésociétéSociété

Convention citoyenne pour le climat : dernière séance pour clôturer l'aventure

À la uneFootSport

Ligue 1 : Jorge Sampaoli, le loco 2.0 de l'OM

À la uneFrance

Un homme de 88 ans flashé à 191 km/h au lieu de 110

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux