À la uneActualitéFranceInternationalPolitiqueSociétéSociété

Mort de Mamadou Barry, ce que l’on croit savoir

Une agression d’une extrême violence. Mamadou Barry, un universitaire guinéen, est décédé près de Rouen ce vendredi 19 juillet.

Agressé et laissé pour mort à Canteleu, banlieue de Rouen. Pris en charge au CHU de Rouen, Mamadou Barry a succombé à ses blessures samedi. Christophe Castaner a ouvert une enquête ce dimanche 21 juillet. Chercheur à l’Université de Rouen, l’homme âgé de 31 ans était marié et père d’une petite fille.

Débordant de projets, Mamoudou Barry forçait, par son travail, l’admiration de ses collègues et de ses étudiants“, a réagi Joël Alexandre, président de l’Université de Rouen-Normandie.

Quelle vérité?

« Les faits auraient été commis entre 20 heures et 21 heures, sous réserve du résultat des investigations à venir », a indiqué le procureur de Rouen Pascal Prache. « Les investigations sont en cours. Les auditions et vérifications devraient permettre de préciser le déroulement des faits ».

Une agression raciste selon les proches

Kalil Aissata Kéita, un ami de la victime, a raconté à l’AFP que Mamoudou Barry a été pris à parti alors qu’il était avec sa femme. Victime d’insulte, l’enseignant aurait quitté sa voiture pour s’expliquer avec son meurtrier. Le début d’une violente altercation qui laisse le Guinéen dans un coma profond. Un scénario qui serait validé par plusieurs témoins de la scène.

L’agression aurait été filmée par des caméras de surveillance et l’on devrait vite être éclairé sur cette histoire. Une cagnotte en ligne avec des amis pour aider au rapatriement du corps de M. Barry en Guinée et “accompagner sa femme et sa fille”.

Manipulation et reprise politique

“Le jeune homme a été agressé par des supporters de l’Algérie” relate la presse guinéenne? Une information reprise par Négro news et qui a fait le tour de la twittosphère. Pour rappel, le Sénégal affrontait vendredi l’Algérie en finale de la CAN 2019. Des commentaires violents appelant à la vengeance et aux meurtres ont été observés alors que l’on ne sait rien de cette affaire.

Les politiques se sont également empressés de reprendre cette histoire, dénonçant un acte raciste odieux. Une démagogie claire sur les réseaux, pour certains, la fachosphère tient plus à imputer ce crime à un Algérien qu’à déplorer la mort du pauvre Mamadou Barry.

Related posts
À la uneActualitéBeautéBeauté-femmeBrèves

Le monde des Miss : Qui sera sacrée reine ?

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... The end of the f *** king world, suite et fin de la comédie noire adolescente

À la uneBrèvesCinéma

Mulan 2020: une bande annonce grandiose pour le live-action

À la uneActualitéÉtudiantFranceSociété

Grève nationale : Moments de tension à Bordeaux

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux