À la uneCinéma

Mostra de Venise 2023 : la sélection annoncée fait déjà polémique

Hier, la sélection au plus vieux festival de cinéma du monde, de trois réalisateurs, dont deux français fait déjà polémique : Luc Besson, Roman Polanski et Woody Allen

Des réalisateurs aussi connus que controversés

Alberto Barbera n’a visiblement pas peur de la polémique. En période post-Metoo, il n’a pas hésité à sélectionner trois réalisateurs très controversés, qui sont la cible d’affaires de viol ou d’agressions sexuelles, par la justice. Quoi qu’il en soit, le réalisateur Roman Polanski qui fêtera ses 90 ans au mois d’août, a annoncé qu’il ne participerait pas à l’évènement. Son film The Palace a été sélectionné hors compétition avec au casting Fanny Ardant, John Cleese, Oliver Masucci et Joaquim Joaquim de Almeida, qui eux, se rendront au festival. Pour rappel, le réalisateur franco-polonais est poursuivi par la justice américaine pour le viol de Samantha Geimer, et mis en cause plus récemment par 12 autres femmes pour viol ou agressions sexuelles.

De son côté l’ancien ponte du cinéma français, Luc Besson, est de retour en compétition officielle avec son film Dogman, l’acteur Caleb Landry Jones y incarne le rôle principal. Luc Besson n’avait pas sorti de film depuis Anna, sorti en 2019. Ce dernier a bénéficié d’un non-lieu suite aux accusations de viol de l’actrice Sand Van Roy. Enfin le réalisateur Woody Allen réalise probablement un de ses derniers films, Coup de chance, qui est sélectionné hors compétition. Coup de chance est tourné intégralement en français avec au casting Niels Schneider, Melvil Poupaud, Lou de Laâge, Valérie Lemercier et Elsa Zylberstein. Ce réalisateur polyvalent est accusé d’abus sexuels par Dylan Farrow, la fille de sa compagne de l’époque, l’actrice Mia Farrow. Désormais il ne tourne plus aux Etats Unis.

YouTube video
BA de Coup de Chance, dernier film de Woody Allen. Metropolitan Films.

La grève hollywoodienne enraye la machine médiatique

Le festival aura lieu du 30 août au 9 septembre, c’est finalement le film de Edoardo de Angelis, Comandante, qui fera l’ouverture du festival. Car le film prévu pour l’occasion, Challengers, de Luca Guadagnino, avec Zendaya en actrice phare, a repoussé sa sortie pour avril 2024. C’est notamment du à la grève des acteurs et des scénaristes à Hollywood, qui a considérablement réduit les équipes venant au festival. En effet, aucun acteur hollywoodien n’est censé participer à la promotion d’un film produit par un grand studio ou une plateforme de streaming.

La sélection de ces réalisateurs aussi connus que controversés, est un pied-de-nez à la vague féministe qui s’éveille dans le monde du cinéma depuis quelques années. Est-ce une stratégie du directeur, Alberto Barbera, qui face à la grève des acteurs, cherche à créer le buzz en faisant polémique ? Par peur que l’évènement ne soit pas assez remarqué ? Le festival n’a toujours rien déclaré à propos de ce choix. Quoi qu’il en soit, cette sélection ne va pas manquer de faire réagir.

Le jury & la sélection

Le jury international, présidé par Damien Chazelle est composé de Jane Campion, Santiago Mitre, Saleh Bakri, Laura Poitras, Mia Hansen-Love, Gabriele Mainetti, Martin McDonagh et Shu-Qi. Tandis que le jury de la sélection Orizzonti sera présidé par le cinéaste Jonas Carpignano, enfin le jury Luigi-de-Laurentiis du premier film sera officiée par la française Alice Diop.

Le Jury de la compétition officielle. Sens Critique sur Instagram.

Parmi les 23 films en compétitions, sont retenus 6 films américains. Le subversif réalisateur grec Yorghos Lanthimos, concourt également avec son nouveau film Pauvres créatures. On y décrouvrira le nouveau film Netflix de Wes Anderson, intitulé The Wonderful Story of Henry Sugar, hors compétition, adapté d’une nouvelle de Roald Dahl. Mais aussi le nouveau film hors compétition du sulfureux David Fincher, The Killer. Sans oublier tous les français qui sont à l’honneur cette année : Luc Besson bien sûr avec Dogman mais aussi Bertrand Bonello qui viendra présenter La Bête avec Léa Seydoux, tandis que Stéphane Brizé avec Guillaume Canet concourra avec Hors saison. Tous en sélection officielle.

Hors compétition, le film Daaaali de Quentin Dupieux sera présenté. La série D’argent et de sang, avec Vincent Lindon et Niels Schneider, sera montrée au public. Gaspard Ulliel récemment décédé, a finalement été remplacé par Niels Schneider pour le rôle. Enfin, deux Lion d’or d’honneur seront décernés à la réalisatrice Liliana Cavani, et l’acteur Tony Leung, pour l’ensemble de leurs carrières.

Les films en Compétition officielle pour le Lion d’Or : 

  • Comandante d’Edoardo De Angelis : film d’ouverture
  • Bastarden de Nikolaj Arcel / The Jokers
  • Dogman de Luc Besson / Apollo – 27 septembre
  • La Bête de Bertrand Bonello / Ad Vitam – 28 février 2024
  • Hors-saison de Stéphane Brizé / Gaumont – 20 mars 2024
  • Enea de Pietro Castellitto
  • Maestro de Bradley Cooper / Netflix
  • Priscilla de Sofia Coppola / Sony
  • Finalmente L’Alba de Saverio Costanzo
  • Lubo de Giorgio Diritti
  • Origin d’Ava DuVernay
  • The Killer de David Fincher / Netflix
  • Memory de Michel Franco
  • Moi, capitaine de Matteo Garrone / Pathé – 3 janvier 2024
  • Evil Does Not Exist de Ryûsuke Hamaguchi / Diaphana
  • The Green Border d’Agnieszka Holland / Condor
  • Die Theorie Von Allem de Timm Kröger
  • Pauvres créatures de Yorgos Lanthimos / Disney – 11 octobre
  • El Conde de Pablo Larrain / Netflix
  • Ferrari de Michael Mann / Amazon Prime Video
  • Adagio de Stefano Sollima
  • Woman of de Małgorzata Szumowska et Michał Englert
  • Holly de Fien Troch

Les oeuvres hors compétitions :

Les fictions :

Snow Leopard de Pema Tseden
The Palace de Roman Polanski
Hit Man de Richard Linklater
Aggro Dr1ft de Harmony Korine
Making Of de Cédric Kahn
The Caine Mutiny de William Friedkin
Daaaaaali ! de Quentin Dupieux
Vivants d’Alix Delaporte
L’Ordine del Tempo de Liliana Cavani
The Penitent 
de Luca Barbareschi
The Wonderful Story of Henry Sugar de Wes Anderson
Coup de chance de Woody Allen
La Sociedad de la Nieve de J.A. Bayona (film de clôture)

Les séries : 

I Know Your Soul de Jasmila Zbanic et Damir Ibrahimovic (épisodes 1 et 2)
D’Argent et de sang de Xavier Giannoli et Frédéric Planchon (épisodes 1 à 12)

Les courts métrages :

Welcome to Paradise de Leonardo di Costanzo

Les documentaires :

Menus plaisirs – Les trois gros de Frederick Wiseman
Enzo Jannacci Vengo Anch’io de Giorgio Verdelli
Ryuichi Sakamoto Opus de Neo Sora
Hollywoodgate d’Ibrahim Nash’at
Frente a Guernica de Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi
Amor de Virginia Eleuteri Serpieri

Projections spéciales :
The Lion’s Share : A History of the Mostra

Dans la sélection Orizzonti :

Orizzonti Extra :

L’Homme d’argile d’Anaïs Tellenne
Stolen de Karan Tejpal
Pet Shop Boys d’Olmo Schnabel
Felicita de Micaela Ramazzotti
In the Land of Saints and Sinners de Robert Lorenz
Day of the Fight de Jack Huston
The Rescue de Daniela Goggi
Forever Forever d’Anna Buryachkova
Bota Jonë de Luana Bajrami

Courts métrages Orizzonti :

Dormitory de Nehir Tuna
Shadow of Fire de Shinya Tsukamoto
Housekeeping for Beginners de Goran Stolevski
En attendant la nuit de Céline Rouzet
Gazoline Rainbow de Bill et Turner Ross
Explanation for Everything de Gabor Reisz
City of Wind de Lkhagvadulam Purev-Ochir
Una Sterminata Domenica d’Alain Parroni
Heartless de Nara Normande et Tiao
Hesitation Wound de Selman Nacar
Invelle de Simone Massi
The Featherweight de Robert Kolodny
Paradise is Burning de Mika Gustafson
Tatami de Guy Nattiv et Zar Amir Ebrahimi
The Red Suitcase de Fidel Devkota
Behind the Mountains de Mohamed Ben Attia
El Paraiso d’Enrico Maria Artale
A Cielo Abierto de Mariana et Santiago Arriaga

Venise Classics – les documentaires :
Frank Capra : Mr America de Matthew Wells
Dario Argento Panico de Simone Scafidi
Ken Jacobs – From Orchad Street to the Museum of Modern Art de Fred Riedel
Michel Gondry Do it Yourself de François Nemeta
Un’Altra Italia Era Possibile, Il Cinema di Giuseppe de Santis de Steve Della Casa
Landrian d’Ernesto Daranas Serrano
Thank You Very Much d’Alex Braverman
Le Film pro-nazi d’Hitchcock de Daphné Baiwir
Bill Douglas – My Best Friend de Jack Archer

A lire aussi : « Touche pas à mon poste » : Pascale de la Tour du Pin rejoint C8
About author

Journaliste
Related posts
À la uneEquitationSport

Comment on note les épreuves de saut d'obstacles aux JO ?

À la uneMédias

Goldorak XperienZ : Dorothée de retour au Grand Rex

À la uneFrancePolitique

Violence des jeunes : quelles sont les annonces de Gabriel Attal ?

À la uneMédias

Danse avec les stars : il en dit quoi Black M de la polémique ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux