Covid19: Arrivée de l’attestation de sortie dérogatoire en format numérique. Interdiction de l’activité physique individuelle entre 10h et 19h dans Paris. Prolongation du confinement jusqu’au 15 avril minimum. Le point sur l'évolution de l'épidémie.

À la uneActualitéArtBons PlansCultureExpositionsFranceReportagesSortiesTendances

Art 42 : Le premier musée parisien de street art est né

musée

Samedi 01 octobre, à l’occasion de la nuit blanche 2016, « Art 42 », le premier musée parisien de street art, a été inauguré. Situé au cœur de l’école d’informatique de Xavier Niel, il abrite 150 œuvres réalisées notamment par Banksy, JR, Invader ou Shepard Fairey.

A Paris, le street art possède désormais son temple. A l’occasion de la nuit blanche du samedi 01 au dimanche 02 octobre 2016, « Art 42 » a ouvert ses portes. Premier musée parisien d’art urbain, il se situe au sein de l’école d’informatique de Xavier Niel, ouverte en 2013 dans le XVIIe arrondissement de la capitale.

Art

“Art 42”, premier musée parisien de street art, est situé au sein de l’école d’informatique de Xavier Niel. © AFP

150 œuvres exposées

Près de 150 œuvres d’une quarantaine d’artistes sont exposées dans les couloirs, les espaces de travail et de détente de l’école. Les 3000 étudiants peuvent ainsi admirer les travaux de célèbres street artistes. Le très engagé Banksy, le Français Invader, le pochoiriste C215, ou encore Shepard Fairey, auteur de l’affiche « Hope » de Barack Obama sont présents. Les artistes émergents comme Bault, Monkey Bird, Roti ou Madame sont également mis à l’honneur.

Art

Une oeuvre de l’artiste C125 exposée au musée “Art 42” à Paris. Crédit: AFP – PHILIPPE LOPEZ

La gratuité, « ADN du mouvement »

L’ensemble de ces œuvres fait partie de la collection de Nicolas Laugero Lasserre, un commissaire d’exposition spécialiste de l’art urbain. Au fil des années, ce passionné a acquis des dizaines de sérigraphies, peintures et pochoirs.

Il insiste notamment sur la gratuité de l’entrée du musée qu’il considère comme l’« ADN du mouvement”. Autre spécificité : les visites se font uniquement en présence d’un guide, un étudiant de l’ICART formé aux connaissances de cet art urbain né à la fin des années 1960.

A lire aussi: « Golden Shield », la censure chinoise en street-art

Une démarche surprenante mais cohérente

Art

“Art 42”, le premier musée parisien d’art urbain, a été inauguré à l’occasion de la nuit blanche 2016. Crédit: AFP Photo/Philippe Lopez

Certes, la création d’un lieu d’exposition permanente dédié à un art éphémère peut surprendre. Néanmoins, Nicolas Laugero Lasserre estime que les œuvres ne s’en trouvent pas pour autant dénaturées. Selon lui, « l’essence du street art, ce sont des murs militants, mais en parallèle il y a un travail d’atelier. Il y a une cohérence des deux ». Il ajoute que c’est en vendant leurs œuvres que les artistes peuvent financer leurs voyages et peindre dans le monde entier.

Ouvert au public tous les mardis de 19 à 21 heures et les samedis de 11 à 15 heures.

Photo à la Une : Le collectionneur Nicolas Laugero Lasserre présente quelque 150 œuvres de street art à Paris, le 12 septembre 2016. Crédit : PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives

Related posts
À la uneFemmesFranceSexeSociété

Les travailleuses du sexe demandent un "revenu de remplacement" pour compenser leur baisse de bénéfices

À la uneActualitéCulturePop & Geek

Top 5 des meilleurs comédiens de doublage pour la VF des animés

À la uneCinémaSéries Tv

Disparition de Honor Blackman à 94 ans (Goldfinger)

À la uneActualitéEconomieFranceRégionsSociété

Coronavirus : l'impact de l'épidémie sur la saison estivale à venir

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux