À la uneActualitéInternationalPolitique

N. Sarkozy à la rescousse des Européennes

À quelques jours des élections européennes, beaucoup de citoyens français restent indécis, voire bien décidés à ne pas aller voter. Toute intervention publique est donc bonne à prendre pour motiver les foules et tenter de faire pencher la balance envers un parti.
Le FN semble en bonne position pour obtenir un succès. Jouant la carte du « Hors système », la vague bleu marine risque de tout emporter sur son passage, les électeurs désabusés et les euro-septiques pensent trouver là un moyen, le seul, d’exprimer leur désapprobation et leur ras-le-bol à l’égard du système européen actuel.

C’est dans ce contexte, tendu et incertain que l’ancien Président de la République a apporté son regard sur la situation.
Celui que certains considèrent comme le sauveur, seul capable de remédier aux difficultés que connait actuellement l’UMP, sort de l’ombre.

On découvre aujourd’hui, dans l’hebdomadaire Le Point, les idées de N. Sarkozy pour relever l’Europe.

Ce dernier propose une sortie de l’espace Schengen, et une refonte des règles d’immigration. Il évoque la création d’un Schengen 2, auquel les pays ne pourraient adhérer que s’ils se sont préalablement mis d’accord sur une politique d’immigration commune.
Autre idée de notre ancien Président: la création de nouvelles institutions inter-étatiques, notamment d’une zone économique franco-allemande, noyau dur de l’union européenne.
Il dénonce le rôle législatif de la commission européenne.
En effet, cette fonction inappropriée prive le Parlement de son indépendance en matière législative et fait du Parlement européen un sous-parlement en comparaison aux parlements nationaux. À ce sujet Nicolas Sarkozy déclare : « Puisqu’il y a un Parlement européen, c’est à lui et à lui seul de légiférer. »
Il insiste également sur la nécessité d’un réel leadership européen, afin d’assurer la cohérence et l’aboutissement de l’action européenne.
Il ajoute que l’objectif de l’Europe n’est pas d’effacer nos identités, mais bien au contraire, de promouvoir un « modèle de civilisation européenne » face au reste du monde.

Reste à savoir si cette intervention suffira à endiguer la vague extrémiste et à redonner le souffle nécessaire à l’UMP et à ses militants qui semblent suffoquer avant même d’apercevoir la ligne d’arriver des élections européennes.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneCinémaCulture

Festival de Cannes : suivez la cérémonie de clôture en direct

À la uneMédias

The Voice : on était dans les coulisses des répétitions de la finale

À la uneCultureMusique

Elektric Park 2024 : le festival électro à ne pas manquer !

À la uneSéries Tv

Plus Belle la Vie : qui était Abdel Fedala que jouait Marwan Berreni?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux