À la uneActualitéCultureInternationalMusique

Netta Barzilai, victorieuse de l’Eurovision avec un titre engagé

Samedi soir, l’Europe a sacré gagnant du 63ème concours de l’Eurovision, Israël et sa chanson “Toy” interprétée par Netta Barzilai.

Une performance scénique ébouriffante et un texte efficace contre le harcèlement sexuel : c’est la clef du succès pour Isräel qui a remporté ce weekend le concours Eurovision pour la quatrième fois. Cette chanson est inspirée de l’esprit du mouvement #MeToo. Son refrain “I’m not your toy”, “Je ne suis pas ton jouet” en français a séduit le public et le jury. Sa voix puissante, ses tenues bariolées, ses grimaces et ses mouvements imitant une poule ont aussi plu à l’Europe entière.

La chanson “Toy” est interprétée par la chanteuse Netta Barzilai, située aux antipodes de l’image que l’on peut avoir d’une diva en raison de son surpoids. “Merci pour avoir accepté la différence et célébré la diversité“, a réagi la chanteuse en pleurs à l’annonce de sa victoire.

À LIRE AUSSI : Polémique sur la chanson française pour l’Eurovision, « Mercy »

Le titre israélien est un appel à l’émancipation féminine et contre toute forme de harcèlement, qui arrive après le soulèvement féministe sur les réseaux sociaux suite à l’affaire Weinstein. « Cette chan­son porte un message impor­tant », expliquait Netta dans une inter­view accor­dée au site Wiwi­bloggs fin mars. C’est « le réveil du pouvoir fémi­nin et de la justice sociale, dans un embal­lage joyeux et coloré » avait-elle ajouté.

Israël en plein “Netta Mania”

Sa popularité est telle que le ministère israélien des Affaires étrangères a mis sa vidéo sur sa page Facebook.

Une « Netta mania » a déferlé dimanche sur Israël. Le pays baigne actuellement en pleine euphorie nationale. Benjamin Netanyahu, le premier ministre israélien, aurait appelé la gagnante quelques minutes après l’annonce du résultat et lui aurait annoncé qu’elle était « la meilleure ambassadrice d’Israël ».

“Netta, vous êtes une vrai chérie. Vous avez apporté beaucoup de respect pour l’état d’Israël ! L’année prochaine à Jérusalem ! ??????

Le chef du parti travailliste, Avi Gabbay, n’a pas non plus été en reste. Il a félicité Netta Barzilai pour avoir affirmé « sur la plus grande scène du monde qu’elle aimait son pays et qu’il fallait accepter les différences ».

Quand une femme aussi puissante que Netta prêche à la plus grande étape du monde d’accepter l’autre et dit: «J’aime mon pays», c’est la meilleure explication que vous pouvez demander. Happy Jerusalem Day, l’année prochaine. ??

Le titre pourra d’ailleurs être repris en chœur cet été.

Related posts
À la uneSéries Tv

La meilleure version de moi-même : la série de Blanche Gardin commence lundi 6 décembre sur Canal+

À la uneInternationalSanté

Bientôt la vaccination obligatoire en Europe ?

À la uneCultureSéries Tv

La Casa de Papel : Netflix annonce un spin-off sur le personnage de Berlin

À la uneSanté

La Cnil demande des preuves sur l'efficacité du pass sanitaire

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux