FrancePolitique

Nexem : la manifestation #SolidaritéEnDanger

Le mardi 24 octobre s’est tenue la manifestation du représentant employeur Nexem. En scandant leur slogan « Solidarité en danger », les manifestants se sont rendu à l’Assemblée nationale pour l’ouverture des discussions en séance sur le PLFSS 2024.

C’est une première. Le mardi 24 octobre, 8 administrateurs de Nexem ainsi que son président, ont manifesté devant l’Assemblée nationale et Matignon. La manifestation survient avant l’examen du PLFSS 2024. Ils demandent que cesse enfin la dégradation des métiers de l’humain, comme s’y était engagé le président de la République. Durant toute la manifestation, un seul slogan apparaissait : Solidarité en danger.

Qu’est-ce que Nexem ?

À la veille de l’examen du PLFSS 2024, le représentant employeur Nexem a lancé une action coup de poing pour les droits des employés. Nexem est la principale organisation professionnelle des employeurs associatifs du secteur social, médico-social et sanitaire. Elle représente 330 000 salariés et 11 000 associations qui s’engagent dans l’accompagnement des plus vulnérables. Nexem lutte pour les personnes en situation de handicap, pour la protection de l’enfance, et l’exclusion.

De gauche à droite : Bénédicte Aubert, Catherine Lafarge, Jean-Marie Poujol, Alain Raoul, Christine Girardier Blandinières, Françoise Fromageau, René Bandol et Patrick Enot

Un cri de désespoir

Alain Raoul, président de Nexem, était le grand leader de cette manifestation. Avec des représentants régionaux, ils ont lancé un véritable cri de désespoir pour revaloriser la solidarité et ses professionnels. Ils ont voulu également remettre en question les propos du président Emmanuel Macron, qu’il avait tenu en avril 2020. « Il nous faudra nous rappeler que notre pays tient tout entier sur des femmes et des hommes que nos économies reconnaissent et rémunèrent si mal », a-t-il affirmé. Force est de constater que, 3 ans plus tard, rien n’a changé et qu’il est urgent d’agir. En effet, un nouveau seuil a été franchi. Le retard des revalorisations salariales qui desservent à la fois les professionnels et les structures étaient déjà fragilisées à cause du contexte économique. À la veille du PLFSS 2024, il était grand temps de sonner l’alarme.

C’est donc le mardi 24 octobre, qu’un collectif représentatif d’administrateurs de Nexem a donner le coup d’envoi du mouvement #SolidaritéEnDanger. Une date qui s’aligne avec le début des débats pour le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) à l’Assemblée. Le collectif s’est rendu à Matignon puis à l’Assemblée nationale. Leur objectif était dinterpeller les députés et alerter l’opinion publique sur la situation de leur secteur. « Nous sommes confrontés à un effondrement de notre système solidaire. Nos métiers ne peuvent plus être sacrifiés et utilisés comme variable d’ajustement des politiques publiques qui ne sont jamais financées à la hauteur des annonces et de la réalité du terrain. » souligne Alain Raoul, président de Nexem.

Les 8 administrateurs de Nexem devant l’Assemblée nationale, le mardi 24 octobre / Crédit Photo : Aurélien Bacquet

La mobilisation de Nexem ne s’arrêtera pas là et le collectif promet d’autres actions à venir prochainement.

À lire aussi : Loi immigration : c’est quoi des métiers en tension ?

YouTube video
About author

Journaliste
Related posts
À la uneFranceSport

JO 2024 : comment fonctionne le système “anti-drones” ?

FACE AUX JEUNESPolitique

Faut-il combattre les lobbies ? Leïla Chaibi est Face aux jeunes

ActualitéFranceHistoire

Que s’est-il passé en 1944 dans la maison d'Izieu ?

À la uneCinémaFrance

Inceste : qui est l’actrice Vahina Giocante qui a révélé en avoir été victime ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux