À la uneActualitéCôte d’AzurFrancePolitiqueRégions

Départementales à Nice : Grand Chelem pour l’UMP

Les Alpes-Maritimes ont affiché un taux de participation aux alentours de 45%, en large hausse comparé aux élections cantonales de 2011. Les électeurs ont donné l’UMP vainqueur du second tour de cette élection à Nice.

Victoire prévisible de l’UMP

Pas de scoop sur Nice : l’alliance UMP-UDI, menée par Christian Estrosi, Rudy Salles ( UDI ) et Eric Ciotti ( NDLR : élu dès le premier tour ), a été donnée vainqueur du 2nd tour de ces élections départementales face au Front National. À Nice intra-muros, l’ensemble des cantons ont été remportés par les binômes UMP/UDI.

Pour le Maire de Nice, “le pari est réussi, c’est le grand Chelem à Nice”.

“Nous avons démontré que l’UMP est le choix de la raison et de l’intérêt général face une gauche qui n’a cessé de discréditer notre pays. Ce vote apporte une lourde sanction à la présidence de Francois Hollande et au gouvernement de Manuel Valls” a scandé Christian Estrosi, applaudi par une foule de militants ravis.

“Marine Le Pen avait prévu la vague bleue Marine, c’est plutôt la marée basse. Il n’y a aucune de ces tâches sur le département des Alpes-Maritimes ! ” a conclu le chef de file niçois de l’UMP.

“C’est une soirée de grande victoire pour nos candidats, dans les 21 cantons où nous étions opposés au Front National, nous gagnons !” s’est félicité Eric Ciotti.

Le FN éliminé, mais satisfait

Marie-Christine Arnautu, la patronne locale du FN, se déclarait “très satisfaite ce soir car partout dans les Alpes-Maritimes, là où le FN a été fort, le PS a été éliminé.”

IMG_5993

Sur le plan du débat, la vice-présidente du Front National dénonce “le refus de l’UMP à confronter nos idées. Je l’avais demandé sur tous les plateaux de télévision et ils ont refusé. Plus encore, on a subi une agressivité incomparable”

“Je porterais un certain nombre de recours à partir de lundi. On a reçu des tracts anonymes vraiment « dégueulasses. »” annonçait-elle suite à la réception de menaces.

“On est dans un département qui ressemble à la Corée du Nord ou à Cuba, on devrait demander aux observateurs de l’ONU de venir contrôler les dépouillements”

Le parti d’extrême-droite accuse aussi un manque de respect : “A Nice 3 ils ont oublié nos votes dans les cartons pendant plus d’une heure. Nous soupçonnons aussi des échanges de bulletins.”

Et Marie-Christine Arnautu déclare être scandalisée contre des “méthodes mafieuses” : “Il y a eu une grande conférence de presse regroupant plusieurs associations appelant à voter contre le FN et étrangement, elles sont subventionnées à hauteur de 130 000 euros par le conseil général.”

“Aujourd’hui c’est le début de la campagne pour les régionales, cette fois on est sur un scrutin national, ce sera plus compliqué pour eux d’avoir les mêmes méthodes.” prévient le relais de Marine Le Pen.

“Une sanction pour le gouvernement”

 

Le parti socialiste, ayant perdu beaucoup de départements, a mis ses drapeaux en berne, à Nice comme à Paris.

Selon Yann Librati, de la fédération socialiste des Alpes-Maritimes, “la défaite était annoncée, du fait d’un vote de sanction contre le gouvernement.”

L’ex candidat expliquait que “l’abstention a favorisé le score du Front National à cause d’un désaffection pour les politiques en général”.
Le socialiste azuréen appelle le gouvernement a “apporter des réponses concrètes à ce message de mécontentement” et à “faire barrage à ce parti corrosif qui a déjà fait un score trop haut.”

La seule bonne nouvelle pour la gauche sera l’élection des candidats Front de Gauche dans le canton de Contes grâce à la triangulaire avec le FN et l’UMP/UDI.

Résultats provisoires :

Nice 1 : Monier/Verola ( UMP ) 63,83%

Nice 2 : Brenier/Asso ( UMP ) 51,61%

Nice 3 : Estrosi/Scibetta ( UMP ) 56,95%

Nice 4 : Merlino/Baudin ( UMP ) 64,21%

Nice 5 : Moreau/Martin ( UMP ) 72,41%

Nice 6 : Ouaknine/Azinheirinha ( UMP ) 67,79%

Nice 7 : Khaldi-Bououghroum/Colomas ( UMP ) 77,89%

Nice 8 : Ramos/Rossini ( UMP ) 58,15%

Nice 9 : Gillette/Soussi ( UMP ) 67,12%

 

Nicolas Quenel, Felix Mazet, Baptiste Berard, Alexia Klingler.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneInternationalMédias

Est-ce que l’Ukraine devra obligatoirement organiser la prochaine édition de l’Eurovision ?

À la uneFrancePolitique

Elisabeth Borne nommée Première ministre

À la uneSéries Tv

L'art du crime : France 2 lance le tournage de la saison 6

À la uneArtBuzzModeMusiquePop & GeekTendances

Après Netflix, le duo Vision Paname sort le tube "Aussi belle qu'une balle" composé par Mirwais producteur de Madonna

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux