À la uneSéries Tv

On a vu pour vous … OVNI(s), la comédie décalée et étonnante de Canal+

Canal+ lancera le 11 janvier sa nouvelle Création Originale, OVNI(s), une comédie décalée charmante et pleine de poésie portée par une galerie de personnages attachants.

C’est quoi OVNI(s) ? 1978. Didier Mathure, brillant ingénieur spatial, voit son rêve partir en fumée lorsque sa fusée explose au décollage. Alors qu’il pensait avoir touché le fond, il est muté à la tête d’un bureau d’enquête spécialisé sur les ovnis géré par une équipe qui donne effectivement l’impression de vivre sur une autre planète. Sa mission : trouver des explications scientifiques aux apparitions de soucoupes volantes qui défraient la chronique. Un véritable enfer pour ce cartésien invétéré qui n’a plus qu’une idée en tête : se tirer de là au plus vite. Mais un événement extraordinaire va bouleverser ses certitudes, et lui ouvrir les portes d’un monde où plus rien n’est impossible !

OVNI(s) : retour en France pour des phénomènes inexpliqués

Zone 51, Roswell, des noms qui résonnent automatiquement à nos oreilles et évoquent immédiatement les phénomènes liés aux objets volants non identifiés. Ils renvoient aussi à une mythologie concernant une vie extra-terrestre beaucoup plus liés à la culture américaine et anglo-saxonne. Spontanément, des titres nous viennent en tête de Rencontres du 3ème type à ET ou X-Files en passant par Independance Day. Tant de films ou de séries qui se sont répandus dans le même laissant à penser que les ovnis ne se poseraient que sur le sol américain. Et oubliant par la même que à une époque, les séries françaises se passionnaient pour l’étrange au travers de séries qui sont certes beaucoup passées à la postérité mais qui ont eu le mérité d’exister comme Aux frontières du possible, Les visiteurs ou encore La brigade des maléfices. Donc une bonne fois pour toute, les phénomènes ovni ne se limitent pas aux comédies De Funès comme La soupe aux choux ou Les gendarmes. Avec sa nouvelle série, Canal+ se lance un nouveau pari audacieux en rendant à la fois un vibrant hommage à un genre tout entier, mais aussi à une époque – les années 70 décidément très tendance en ce moment.

OVNI(s) : du genre, de la comédie …et de la poésie !

Dans un premier temps, on se félicite de voir une série française prendre en main aujourd’hui autre chose que du polar et entrer dans les codes de la série fantastique ; puis on se rend compte qu’une fois de plus en France, dès lors que l’on s’approche du genre la comédie n’est jamais loin et là on déchante… enfin pas très longtemps. Car c’est sans compter sur l’immense talent des auteurs de la série Clémence Dargent et Martin Douaire couplé à celui du réalisateur Antony Cordier qui ont su éviter l’écueil de l’humour lourd.
OVNI(s) est une comédie à l’humour fin et charmant, doublé d’une poésie de chaque instant (qui rappelle un peu parfois l’univers de la très réussie série Eureka), le tout couplé à une intrigue qui monte en puissante et se révèle prenante (même si elle met parfois un peu de temps à se mettre en route), oscillant entre l’absurde des témoignages liés aux soucoupes volantes, et la tension d’une intrigue que l’on sent plus sombre qu’il n’y parait.

Mais la vraie force de la série réside dans ses personnages très réussis, très bien dessinés, incarnés par une distribution brillamment choisie, au premier rang delaquelle on retrouve un Melvil Poupaud classe, un Michel Vuillermoz qui sait incarner le charme d’un français moyen jamais insultant. L’atout charme indéniable revient à la découverte Daphné Patakia, dont la candeur, le charme ou encore un phrasé si spécifique donne à son personnage tout ce qu’il faut pour que le public l’aime à peine rencontré. On ne peut que penser au personnage iconique de Twin Peaks, Lucy (Kimmy Robertson) quand on la découvre.

Enfin, on saluera le bel hommage musical à une époque qui renvoie tantôt pour son générique à une série comme Halt & catch fire, ou alors aux plus agréables bandes originales des films d’aventure ou des comédies des années 70 (une bande originale signé Thylacine).

Que retenir de OVNI(s) ?

Une jolie comédie pleine de poésie

Une distribution au service de personnages très attachants

Un univers visuellement réussi

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
La Loi des SériesSéries Tv

Germinal (6x52 minutes) et Anaïs Parello (I Art / Ici tout commence) | La loi des séries #519

À la uneInternational

Coup d'état au Soudan : les origines d'une crise politique

À la uneMédias

Barack Obama sera l'invité de Yann Barthès le 2 novembre dans "Quotidien"

À la uneActualitéFrancePolitique

Immigration : Emmanuel Macron veut un nouveau traité Europe-Afrique

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux