À la uneSéries Tv

On regarde ou pas ? The Tourist (France 2)

The Tourist, la mini-série avec Jamie Dornan, mélange action, thriller et humour absurde – avec un résultat plaisant bien que légèrement décevant sur la fin.

C’est quoi, The Tourist ? Un homme (Jamie Dorman) se réveille dans un lit d’hôpital. Il ne sait pas qui il est, n’a aucun souvenir d’avoir eu un accident et ignore ce qu’il fiche en Australie. Lorsqu’une jeune policière (Danielle Macdonald) se présente pour prendre sa déposition, il décide de fuir pour tenter de percer le mystère de son identité et de son amnésie. Ce qu’il ignore, c’est que quelqu’un est déterminé à le tuer. 

L’essentiel

The Tourist est une coproduction des britanniques de la BBC et des Australiens de Stan. Créée par les frères Harry Williams et Jack Williams (The missing), portée par l’acteur Jamie Dornan (le tueur en série de The Fall ou le Christian de 50 Shades of Grey), cette mini-série en six épisodes arrive sur nos écrans, sur France 2 et France.tv .

The tourist est centrée sur un personnage anonyme car amnésique, qui ignore totalement qui il est. Le mystère sur l’identité de celui que l’on surnomme « The Man » est indéniablement le moteur de toute l’action et de toute l’histoire. En tant que spectateur, nous ne savons pas grand-chose de plus que lui : nous l’avons seulement vu rouler dans l’outback australien, s’arrêter aux toilettes dans une station-service délabrée, puis être poursuivi par un semi-remorque qui le pousse violemment hors de la route dans une scène à la Duel de Steven Spielberg.  A part ça, on est dans le flou total. Qui est-il ? Qui cherche à le tuer et pourquoi ? Que fait ce type à l’accent irlandais prononcé en Australie ? Autant de questions auxquelles nous découvrirons les réponses en même temps que lui, à mesure qu’il revient sur ses pas, sur les lieux qu’il a apparemment fréquentés et à la rencontre des gens qu’il a croisés. 

On aime

Après ce point de départ certes classique mais toujours efficace car intrigant et plein de promesses, The Tourist dérive assez rapidement dans une sorte de cross-over entre Jason Bourne et Fargo. A la saga d’espionnage, la série emprunte un héros menacé mais qui ne sait pas par qui ni pourquoi puisqu’il est amnésique, et qui tente de reconstituer son passé et ce qui l’a précipité dans une telle situation ; on retrouve aussi de nombreuses scènes d’action extrêmement efficaces (fusillades, poursuites en voiture, etc.) et de nombreux rebondissements. 

Du côté du film des frères Coen (ou de la série qu’en a tiré Noah Hawley), The Tourist s’empare des plans larges des paysages (ici, l’Outback australien avec tout ce que cela suppose de nature sauvage, de routes poussiéreuses au cœur du bush et de chaleur écrasante), d’un humour qui oscille entre le macabre, le ridicule et l’absurde, de la violence ironique et d’une gamme inattendue de personnages tous plus étranges les uns que les autres. 

Parmi eux, citons par exemple Helen (Danielle Macdonald – Unbelievable), la flic inexpérimentée qui rappelle justement le personnage de Frances McDormand dans Fargo ; l’opiniâtre inspecteur Lachlan Rogers (Damon Herriman de Justified) qui cherche lui aussi à découvrir qui est notre homme mystère, un gangster grec déjanté (Alex Dimitriades, vu dans Hartley Coeurs à vif ou plus récemment La Gifle) ; un cow-boy qui tire d’abord et discute après (Ólafur Darri Ólafsson, le héros de Trapped), une jeune serveuse nommée Luci  (Shalom Brune-Franklin) qui va aider notre héros dans sa quête d’identité.  Et notre héros, évidemment, un personnage parfait pour Jamie Dornan qui, comme dans The Fall, est décidément à l’aise quand il s’agit de jouer les mecs mystérieux, taciturnes, ténébreux… mais plein de ressources. 

On aime moins

Après des débuts spectaculaires et haletants, The tourist a tout de même tendance à faiblir. Elle perd en rythme avec des épisodes longs de près d’une heure, et certains rebondissements sont plus choquants que pertinents, puisqu’ils n’ont pas vraiment de justification narrative. 

Par ailleurs, l’idée consistant à nous offrir un Fargo australien n’est pas totalement maîtrisée. Les protagonistes secondaires rivalisent pour le titre honorifique du plus farfelu – mais sans rien apporter de substantiel et, contrairement à ce qu’on su faire les frères Coen, sans leur donner une quelconque épaisseur (à l’exception de la jeune flic, Helen). Toutefois, le principal reproche que l’on peut faire à la série réside dans son dénouement, précipité et un peu frustrant  : lorsqu’on commence à en apprendre davantage sur le passé de notre amnésique, on se dit que le mystère initial ne tient pas vraiment toutes ses promesses.

On regarde si… on aime les séries d’action pleines d’adrénaline, les galeries de personnages excentriques et le mélange thriller / humour à la Fargo. Si on a simplement envie d’une série courte et efficace qui fait son job. Si on se dit qu’il y a pire que de passer six heures en compagnie de Jamie Dornan… 

On ne regarde pas si… on cherche une série totalement différente de ce qu’on a l’habitude de voir. Si on veut être surpris voire déstabilisé par la fin, être tenu en haleine de bout en bout sans temps mort.  

The Tourist.
6 épisodes de 50′ 
Sur France 2 à partir du 20 Juin et sur France.tv

About author

Traductrice et chroniqueuse, fille spirituelle de Tony Soprano et de Gemma Teller, Fanny Lombard Allegra a développé une addiction quasi-pathologique aux séries. Maîtrisant le maniement du glaive (grâce à Rome), capable de diagnostiquer un lupus (merci Dr House) et de combattre toutes les créatures surnaturelles (vive les frères Winchester), elle n'a toujours rien compris à la fin de Lost et souffre d'un syndrome de stress post-Breaking Bad
Related posts
À la uneCultureSociété

Metoo : et maintenant au tour d'Edouard Baer ?

À la uneSéries Tv

Est-ce que Candice Renoir va revenir sur France 2 ?

À la uneMédias

Quel est ce changement majeur dans la prochaine saison de Fort Boyard ?

À la uneMédiasPolitique

C'est quoi le projet de fusion entre France Télévisions et Radio France ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux