À la uneFrance

5 éléments pour comprendre … l’appel du 18 juin du général de Gaulle

Le 18 juin 1940, le général de Gaulle, appelait les Français à refuser la capitulation face à l’Allemagne nazie sur les ondes de la BBC. Ce discours prononcé peu de jours avant l’armistice changea le cours de la guerre. Il est pour beaucoup l’événement qui marque le début de la Résistance et de la France libre. Nous fêtons aujourd’hui les 81 ans de ce moment marquant.

Le refus de la défaite 

En septembre 1939, la France déclare la guerre à l’Allemagne nazie à la suite de l’invasion de la Pologne par cette dernière. La France n’était pas prête à une telle guerre, et a d’ailleurs cherché à la repousser le plus possible. La déclaration de guerre n’aboutit alors pas de suite à des affrontements. Jusqu’en mai 1940, aucun des deux camps n’attaque, dans ce que l’on appellera la “drôle de guerre”. Cependant, dès le 10 mai 1940, l’Allemagne nazie lance la bataille de France, perçant les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg pour atteindre la France. Le 14 juin, les nazis entrent dans Paris. Cela aboutit à une défaite, surtout stratégique. Hitler oblige alors la France à signer l’armistice. 

Cependant, le général de Gaulle n’entend pas finir une guerre sur une humiliation. Selon lui, la France a les moyens de continuer à se battre. Il quitte Paris pour rejoindre l’Angleterre le 17 juin, alliée à la France dans la guerre.

De Gaulle, un inconnu

Le général de Gaulle n’est pas une grande figure à l’époque. Il n’est qu’un général parmi les autres et a peiné à avoir l’autorisation du gouvernement britannique pour prononcer son discours. Finalement, Winston Churchill, premier ministre britannique, donne son accord pour parler sur les ondes de la BBC. Il peut alors exposer aux Français son projet de continuer les combats et de résister à l’oppression allemande.

“Mais le dernier mot est-il dit ? L’espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !”

Quelques heures après la demande d’armistice du maréchal Pétain, de Gaulle s’apprête à prononcer son appel, tout juste rédigé le 17 juin. Il le prononce aux alentours de 18h00. Cependant, il ne reste aujourd’hui aucune trace audio de ce discours. En effet, les techniciens de la BBC, ne prenant pas la mesure de l’événement, n’ont pas enregistré le discours. L’enregistrement que nous connaissons provient d’un discours du 22 juin, cette fois-ci enregistré.

Un appel peu entendu sur le moment

Il est difficile de connaître l’audience qu’a eu cet appel. En effet, bien que la radio était largement diffusée, avec 6 millions de postes pour 40 millions d’habitants, il semble que peu de personnes écoutaient la BBC à ce moment. Même si aucune étude n’a encore été faite sur ce sujet, il semble que le discours n’a pas été beaucoup entendu sur le moment.

Cependant, le discours est largement retranscrit dans les journaux le lendemain. Cela lui a permis d’avoir un plus large public et d’être vu par un nombre considérable de Français. La Dépêche de Toulouse ou encore Le Petit Marseillais ont notamment reproduit le texte à partir d’un communiqué de la BBC pour le diffuser plus largement.

Affiche placardée en Angleterre après le discours

Le début de la Résistance

Ce discours appelle non seulement à ne pas signer l’armistice, mais aussi à mener un front de lutte dirigé par de Gaulle lui-même. Le général propose ainsi à des militaires, ingénieurs, ouvriers de se joindre à lui. Il constitue alors le premier appel à la résistance, une base fondatrice d’un mouvement désormais célèbre.

“Quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra jamais”

Ce discours est en effet le premier d’une longue liste. Dès le 22 juin, jour de la signature de l’armistice, de Gaulle lance un nouvel appel. La volonté reste la même, encourager les Français à ne pas accepter la défaite. Le discours est entendu et durant l’été, des milliers de Français traversent la Manche pour le rejoindre et entrer dans la Résistance.

Reconstitution du discours du 18 juin dans la mini-série “De Gaulle, l’éclat et le secret” de France TV.

L’élément fondateur du mythe gaulliste

Ce discours est autant symbolique que représentatif du mythe gaulliste. Isolé, très peu connu, le général de Gaulle prononce un discours plein de détermination avec la volonté de changer le cours de l’histoire. Cela lui a réussi puisque grâce à son audace, il a pu transmettre un message plein de volonté aux Français. Par ce discours, de Gaulle est devenu le coordinateur officiel du comité national français, puis de la France libre, gouvernement français en exil refusant l’armistice.

“Vive la France libre dans l’honneur et dans l’indépendance”

L’héritage d’un tel discours est immense. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2005, l’appel est plus que de simples paroles. Il symbolise toute la détermination d’un homme pour refuser l’humiliation infligée à son pays. De Gaulle est devenu “l’homme du 18 juin” mais surtout l’homme qui a su s’opposer à l’invasion nazie.

A lire aussi : 5 éléments pour comprendre … le débarquement en Normandie

About author

Rédacteur VL Média et étudiant à l'École d'Histoire de La Sorbonne.
Related posts
À la uneInsolite

Quarante ans plus tard, une part de gâteau du mariage royal du prince Charles et Lady Diana mise en vente

À la uneFranceSanté

Emmanuel Macron répond aux questions des Français sur le vaccin

À la uneSéries Tv

La Casa de Papel : découvrez la bande annonce de la saison 5

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... Jugée coupable, la saga de l'été de France 3

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux