À la uneInternationalPolitique

Otan – Russie : c’est quoi “l’Acte fondateur” qui fête ses 25 ans ?

Le 27 mai 1997, l’Otan et la Russie pensent tourner la page sur la Guerre Froide avec l’Acte fondateur. Retour sur cet acte qui a une résonance particulière en cette période.

Signé le 27 mai 1997 avant la prise de pouvoir par Poutine en Russie, l’Acte fondateur devait établir entre la Russie et l’Otan une “paix durable et inclusive”. Un projet qui semble ne plus être à jour depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Un acte de paix

À la sortie de la Guerre Froide, les initiatives pour préserver une paix internationale sont nombreuses. Dont l’Accord fondateur entre la Russie et l’Otan censé tourner la page sur la Guerre Froide et toutes les tensions. Aujourd’hui, l’accord de coopération fête ses 25 ans tandis que les combats font rage en Ukraine.

Le document de 24 pages préserve les relations, la coopération et la sécurité mutuelles entre la Russie et l’Otan. Une coopération qui repose sur “les principes que sont les droits de l’Homme et les libertés civiles”. Permettant d’établir une nouvelle architecture sécuritaire en Europe à la sortie de la Guerre Froide, l’Acte fondateur réunit les homologues américain et russe, Bill Clinton et Boris Eltsine, en France pour garantir la signature. Ainsi, les deux parties ne sont plus adversaires mais partenaires, s’engageant à “ne pas recourir à la menace ou l’emploi de la force en cas de conflit”.

Un acte qui a volé en éclats

À l’époque, l’Acte fondateur semble révolutionnaire et la solution à toutes les tensions. Une solution de courte durée puisque rapidement l’acte souffre des années Poutine. En effet, dès 1999, une première crise entrave le schéma de paix, avec l‘opération militaire occidentale menée au Kosovo. Une opération à laquelle Moscou est opposé, provoquant de faibles tensions.

Depuis, les relations n’ont cessé de se dégrader. Crimes de guerre massifs en Syrie, annexion de la Crimée en 2014 et invasion en Ukraine… L’Acte fondateur ne semble plus qu’être un lointain vestige d’une paix fantasmée. Depuis, les pays occidentaux tentent d’instaurer un dialogue, sans suite. La question de “couper les ponts” avec la Russie est en suspens.

À lire aussi : Quelle est la procédure d’adhésion d’un pays à l’OTAN ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneHigh Tech

Bientôt une montre connectée qui détecte la fièvre ?

À la uneMédias

Lopez, Jarry et Ruquier pour les dimanches de France 2

À la uneMédias

Hôtel du temps va revenir sur France 3

À la uneFootSport

5 personnalités à suivre pendant l'Euro féminin 2022

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux