À la uneArt / ExpoCultureExpositions

« Paparazzi de A à Z » : la nouvelle exposition sur le toit de la Grande Arche de La Défense

Du scandale de la duchesse de York, Sarah Ferguson, au portrait officiel de Simone Veil, le photographe Daniel Angeli a passé tout le long de sa carrière à immortaliser des fragments de vie des plus grandes stars françaises et internationales. Et puisque Daniel Angeli voit en grand, c’est sur le toit de la Grande Arche à La Défense que vous pourrez découvrir ces clichés uniques.

Des stars dans tous leurs états

C’est au 35ème étage de la Grande Arche de La Défense et dans un design moderne et épuré que vous pourrez découvrir cette nouvelle exposition « Paparazzi de A à Z ». Les clichés sont organisés par thème et par ordre alphabétique, vous permettant de découvrir les photos sous plusieurs cadres et contextes, dévoilant la variété du travail du photographe.

C’est le photographe lui-même qui s’exprime à la première personne sur les petits encadrés accompagnant les clichés, permettant une découverte bien plus personnalisée nous emportant dans un itinéraire à travers le travail et l’expérience du photographe. Si la lettre A expose les différents “artistes” que le photographe a pu photographier comme Marc Chagall ou encore Picasso, la lettre Q, de manière moins conventionnelle, expose les “culs” dévoilant ainsi des photos volées et dénudées d’idoles comme Romy Schneider ou Brigitte Bardot.

Son art, jonglant entre conventionnalisme et scandales, entre portraits et photos volées permet de découvrir des célébrités qui fascinent sous plusieurs points de vue. Pas loin du portrait agrandi de Simone Veil, se cachent les premières photos scandales de la princesse Diana et Dodi al Fayed.

Faiseur de scandales 

À une époque où les stars étaient quasiment inaccessibles, Daniel Angeli a su les approcher comme personne et capturer les photos les plus célèbres, une intrusion dans l’intimité de la star qui crée le scoop. Des stars de cinéma jusqu’aux membres de familles royales, le photographe a capturé les moments les plus compromettants de ces derniers, aucune personnalité ne lui échappe.

Beaucoup de ses photos ont fait la une des journaux, créant ainsi le scandale ou autrement dit le buzz dont les photos de paparazzi sont souvent à l’origine encore aujourd’hui.

S comme “Saint-Trop” ou encore G comme Gstaad, sont les lieux de vacances souvent fréquentés des stars où Daniel Angeli s’installait une saison pour capturer des moments précieux. Le photographe prend également le soin de capturer les moments de la vie quotidienne de ces stars adulées tout comme leur simple apparition dans les “rues” de Paris, Cannes ou Saint Tropez ou encore leurs virées en “voiture”.

Mais aussi ami des stars 

Au-delà des clichés volés, une immense fresque orne un mur, nous laissant admirer un collage de plusieurs stars françaises ou internationales. On comprend, au-delà du buzz et du scandale, l’amour que porte le photographe à ces stars qui sont devenues son art et ses muses. Ces clichés qui font la légende alimentent pour la plupart la carrière et la notoriété de ces célébrités que Daniel Angeli dévoile au monde. 

D’un autre côté, de nombreuses stars ont accepté de lui accorder des rendez-vous, lui permettant d’obtenir des photos officielles et uniques des plus grands. La lettre E marque l’une de ses premières expériences en tant que photographe avec Edith Piaf qu’il a pu prendre en photo dans son studio, tandis que la lettre H nous permet de découvrir ces stars dans un hamac, dont un célèbre cliché de Serges Gainsbourg et Jane Birkin accompagnés de leurs filles Charlotte et Kate.

Il a pu nouer des amitiés avec de grandes stars, comme c’est le cas avec Johnny Hallyday dont il est devenu le photographe officiel, une amitié qui dura 17 ans mais également Simone Veil dont il a capturé le portrait le plus célèbre. 

Une façon de redécouvrir les célébrités d’une autre époque 

À une époque où les réseaux sociaux permettent aux célébrités de contrôler leur notoriété et leur image, l’exposition « Paparazzi de A à Z » nous permet de découvrir ces stars adorées et inaccessibles dans leurs intimités et leur plus grand naturel. 

Brigitte Bardot par Daniel Angeli, 1974

La paparazzade continue toujours d’exister mais est bien moins précieuse et inédite qu’elle ne pouvait l’être auparavant. Daniel Angeli, à son époque, créait l’évènement et faisait vivre ces stars aux yeux de tous.

Et pour toujours plus de découvertes…

À l’occasion de cette exposition, un livre nommé « Paparazzi de A à Z » voit le jour et retrace le même chemin que l’exposition qui vous permet de redécouvrir plus en détail chaque cliché. D’un autre côté, Daniel Angeli est le premier photographe français à se lancer dans le marché des NFT c’est-à-dire des “Non Fungible Token”, permettant à 5 de ses œuvres à entrer dans le domaine du crypto-art, les rendant ineffaçable et non reproductible.

En attendant, si vous souhaitez découvrir les peoples d’une autre époque et leurs scandales, entre voyeurisme et fascination, cette exposition est faite pour vous !

About author

Journaliste
Related posts
À la uneFranceSanté

COVID 19 : la France annonce aujourd'hui 47 000 nouvelles contaminations

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... Emma Bovary, la très belle adaptation du roman de Flaubert

À la uneCinémaCulture

États-Unis : Plusieurs objets de films cultes à vendre lors d'une géante mise aux enchères

À la uneSéries Tv

The Marvelous Mrs. Maisel revient le 18 février pour une saison 4

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux