À la uneActualitéFranceInternational

Paris : braquage spectaculaire d’un prince Saoudien

Dimanche soir, Porte de la Chapelle, dans le XVIII arrondissement de la capitale, huit individus ont braqué le véhicule d’un Prince Saoudien se dirigeant au Bourget. Le total du butin s’élève à près de 250 000 euros, et des dossiers diplomatiques.

C’est un fait rare et inhabituel qui s’est déroulé à Paris, ce dimanche soir. Alors qu’un Prince Saoudien, parti de l’hôtel George V, tentait de rejoindre l’aéroport du Bourget avec son convoi, un groupe de huit malfaiteurs ont braqué l’une de ses voitures. Cinq d’entre eux été armé. C’est à la hauteur de la Porte de la Chapelle que le vol a eu lieu. Il était près de 21h lorsque des individus, véhiculés par deux voitures assez puissantes – une BMW X5 et une BMW M5 – circulaient dans la zone et ont repéré un convoi de treize voitures. C’est un cortège diplomatique de l’ambassade saoudienne en France, qui se rend à l’aéroport du Bourget.

Le convoi est parti de l'hôtel Georges V

Le convoi est parti de l’hôtel Georges V

La première voiture est un monospace Mercedes, en avance sur les autres. Au niveau de la sortie A1 du périphérique, les huit malfrats attaquent le véhicule et obligent le chauffeur à terminer son trajet. Ils s’emparent alors de la Mercedes, dont le chauffeur, un intendant et un garde du corps sont expulsés. Selon l’ambassade d’Arabie Saoudite, plus de 250 000 euros dans une valise étaient présents à bord du véhicule. Mais aussi des documents sensibles provenant de l’ambassade, situé avenue Hoche à Paris. Une source policière affirme que les véhicules des braqueurs et celui Saoudien ont été retrouvés brulés vers 23 h, dans la banlieue de la capitale, en Seine-et-Marne, à Villeparisis.

Les experts parlent d’un braquage méticuleusement préparé avec des personnes très bien renseignées. À noter qu’aucun blessé n’est à recenser après ce “car-jacking”, une méthode bien connue dans cet endroit de la capitale. Une riche Ukrainienne avait subi un préjudice similaire, il y a plus de quatre ans de cela. L’enquête avait été confiée à la Brigade de répression du banditisme de la Police judiciaire parisienne, comme aujourd’hui.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéCultureMusique

Tu te souviens … des Backstreet Boys qui vont faire leur retour en octobre ?

À la uneCulturePop & GeekSorties

Japan Expo : tout savoir sur l’édition 2022

À la uneFranceSanté

Covid-19 : qui peut avoir accès à la 4ème dose de vaccin ?

À la uneInternational

Etats-Unis : la Cour suprême annule le droit à l’avortement

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux