À la uneActualitĂ©SportVolley-Ball

Portrait : Miguel Tavares, tout d’un grand ! 🏐

Dans un entretien exclusif, nous avons rencontrĂ© Miguel Tavares, joueur au Rennes Volley 35. L’international portugais de 26 ans, capitaine des Or et Noir, est revenu sur sa belle saison dans le club rennais. RĂ©cemment Ă©lu meilleur passeur par la Ligue Nationale de Volley, Tavares est l’une des rĂ©vĂ©lations d’un collectif rennais en pleine ascension. Portrait.

  • Comment s’est passĂ© ton intĂ©gration au club ?

“Ça fait 3 ans que je suis en France, avant j’ai jouĂ© Ă  Tourcoing, je jouais dĂ©jĂ  contre Rennes pour l’accĂšs en Pro A. C’Ă©tait toujours un plaisir de venir jouer ici (Ă  Rennes). Et je suis trĂšs content d’avoir rejoint le club surtout avec le bon dĂ©but de saison que l’on a fait. Je me suis intĂ©grĂ© assez facilement dans l’Ă©quipe, je pense.”

  • Aujourd’hui, 26 ans, tu es capitaine du Rennes Volley 35, meilleur passeur du championnat, comment as-tu vĂ©cu cette progression et comment vis-tu le fait d’ĂȘtre capitaine ?

“Je travaille chaque jour pour m’amĂ©liorer, quand tu restes focus sur ça pendant des annĂ©es, c’est la consĂ©quence de tous tes efforts. J’ai eu aussi beaucoup de chance, j’ai travaillĂ© avec de trĂšs bons entraĂźneurs, que ce soit Ă  Tourcoing ou en Ă©quipe nationale. Maintenant j’aborde les entraĂźnements et les matchs diffĂ©remment. Mais je le vis bien en gĂ©nĂ©ral et je suis honorĂ© du titre que je viens de recevoir car il y a beaucoup de bons passeurs dans le Championnat de France. Je tiens aussi Ă  remercier l’Ă©quipe qui me rend le travail facile.”

  • Comment expliques-tu le super dĂ©but de saison du Rennes Volley 35 ?

“On a passĂ© des difficultĂ©s au dĂ©part qui nous ont rendu plus fort, on avait pas de pointu dans les premiers matchs amicaux. Ce qui nous a liĂ© c’est l’entraide. Quand tu arrives dans un nouveau club et que tu ne connais pas vraiment les autres, c’est compliquĂ©. Mais on s’est tous rapidement bien entendu et on a commencĂ© Ă  jouer pour les autres, pour l’Ă©quipe. Puis, on a des joueurs de top niveau mondial ! (Delgado, Van Den Dries, Baranek, Krasimir). Le plus important dans le volley c’est le collectif et on a tous confiance en nous. Les automatismes sont nĂ©s et on a pris conscience de notre intelligence.”

  • On voit un engouement particulier Ă  la Salle Colette Besson avec votre speaker, Jacky Sourget, qui emmĂšne la foule avec vous. Le public qui rĂ©pond prĂ©sent lui aussi, ça vous galvanise ?

“Oui Ă©normĂ©ment ! Les matchs Ă  la maison doivent ĂȘtre une fĂȘte. Quand j’Ă©tais enfant, j’allais au volley car j’adorais ce sport et je savais dĂ©jĂ  que le public Ă©tait important dans ces moments. On a envie de rendre aux supporters ce qu’ils nous donnent. Le volley c’est un beau sport et pour qu’il continue Ă  l’ĂȘtre, nous avons besoin du public !”

  • Autre question qui sort du contexte sportif, comment te sens-tu ici Ă  Rennes ?

“J’aime bien la ville, les jeunes du club nous ont aidĂ©s Ă  dĂ©couvrir Rennes et on sort en ville ensemble. Je suis Ă  l’aise ici et je me sens bien.”

  • Les compĂ©titions europĂ©ennes approchent, peux-tu nous donner ton avis et tes objectifs  ?

“Personnellement, quand je jouais en Italie, j’ai atteint les quarts de finale de la Ligue des Champions et c’Ă©tait une expĂ©rience incroyable. J’ai hĂąte de pouvoir la rejouer. Pour Rennes, c’est incroyable de jouer l’Europe quand tu sais que la saison derniĂšre ils ont jouĂ© les play-down (Ă©quivalent des barrages pour la montĂ©e/descente en Pro B/ProA), c’est beau ce qu’on est en train de faire. J’espĂšre que l’on ne va pas s’arrĂȘter lĂ . Il faut aussi travailler pour l’annĂ©e prochaine.”

  • Au niveau de la sĂ©lection portugaise, vous ĂȘtes au 38e rang mondial, est-ce que ce rang est mĂ©ritĂ© ?

“Oui je pense car on a eu pas mal de difficultĂ©s Ă  faire tourner l’Ă©quipe. Il y avait encore la belle gĂ©nĂ©ration de 2003 en place et certains joueurs Ă©taient trop vieux, mĂȘme s’ils ont rĂ©alisĂ© des bons rĂ©sultats. On a notamment eu du mal Ă  avoir une nouvelle gĂ©nĂ©ration compĂ©titive. Mais maintenant, on est sur la bonne voie car on s’est qualifiĂ© pour la VNL (Volley-Ball Nation League) l’Ă©tĂ© dernier, ça veut dire qu’on va ĂȘtre dans les 16 meilleures Ă©quipes au monde. Ça va ĂȘtre trĂšs dur, on va peut-ĂȘtre perdre tous nos matchs mais on va apprendre, c’est important. Il y a aussi le Championnat d’Europe en septembre que l’on va disputer, on est dans le groupe de la France d’ailleurs. Ça va ĂȘtre trĂšs serrĂ© mais si on se prĂ©pare bien cet Ă©tĂ©, on aura notre mot Ă  dire.”

  • Ah oui, un dernier mot Miguel, belle moustache !

“Oui bien sĂ»r ! C’est pour les play-offs !”

Le Rennes Volley 35 aura fort Ă  faire puisque les Or et Noir se sont inclinĂ©s hier soir en terre azurĂ©enne, contre le Nice Volley-Ball, 3 sets Ă  1. Rendez-vous pour le match retour Ă  la Salle Colette Besson le mardi 23 avril Ă  20h. L’objectif sera donc d’aller chercher le match d’appui pour se qualifier. Les billets pour ce match, d’ores et dĂ©jĂ  crucial, sont Ă  pourvoir sur la billetterie en ligne du club ou sur place le jour du match, dĂšs 19h.

À lire aussi : Le Rennes Volley 35 a de quoi rĂȘver !

Interview réalisée avec Baptiste Amossé

Continuez votre lecture
À la uneActualitĂ©FranceSport

Moto : Marquez victorieux au Grand Prix de France

À la uneSĂ©ries Tv

Avant le final de Game of Thrones, quels derniers épisodes de séries US ont été les plus suivis ?

À la unePop & GeekSĂ©ries Tv

On débriefe pour vous... le dernier épisode de The Big Bang Theory (CBS)

À la uneActualitĂ©Art / ExpoCultureE-SportHigh TechNumĂ©riquePop & GeekSorties

Une journée au Stunfest

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux