À la uneActualitéInternational

Pour l’ouverture de la convention démocrate, Joe Biden a pu compter sur le fervent soutien de Michelle Obama

Au premier jour de la convention démocrate, l’ex-Première dame des Etats-Unis a livré un puissant discours de soutien à Joe Biden, tout en s’en prenant vigoureusement à Donald Trump.

C’est un soutien qui était attendu, et qui n’est pas vraiment passé inaperçu lors du lancement de la convention démocrate ce lundi 17 août. Visant à désigner officiellement à l’issu des primaires le candidat du parti pour l’élection présidentielle, c’est une convention inédite qui se tient cette année, puisqu’elle est rendue virtuelle en raison de la pandémie de coronavirus. Et pour clore sa soirée d’ouverture, un discours a particulièrement marqué les esprits : celui de Michelle Obama. L’épouse du prédécesseur de Donald Trump n’a pas vraiment lésiné sur les qualificatifs à l’égard de ce dernier. Dans un discours d’une vingtaine de minutes, l’ex First Lady est revenue sur la gestion calamiteuse de Donald Trump de la pandémie, sur la vague de manifestations qui a traversé le pays à la suite de la mort de George Floyd, sur ses décisions au cours de son mandat…Bref, sur sa politique en général : “Il a eu plus que le temps nécessaire pour démontrer qu’il ne pouvait pas faire ce travail.” a-t-elle déclaré, estimant qu’il était de toute évidence “dépassé” et qu’il n’était pas “le bon président” pour les Etats-Unis : “A chaque fois que nous nous tournons vers la Maison Blanche pour prendre une direction, ou trouver du réconfort, ou un semblant de stabilité, ce que nous recevons à la place c’est du chaos, de la division et un manque complet et total d’empathie”, a-t-elle regretté.

A lire aussi : En une seule interview, Trump arrive à prononcer 42 phrases douteuses, choquantes ou mensongères…

Un puissant appel au vote

Il y a quatre ans, Michelle Obama avait déjà pris la parole avec son célèbre “When they go low, we go high devant plus de 20.000 personnes. Elle a réitéré cette fois-ci l’expérience, en implorant les gens d’aller voter en novembre : “Si vous pensez que les choses ne peuvent pas empirer, croyez-moi, elles peuvent et le feront si nous ne marquons pas un changement à l’élection. Si nous avons espoir de mettre fin à ce chaos, nous devons voter pour Joe Biden comme si nos vies en dépendaient.” Insistant sur l’importance d’aller se déplacer aux urnes, l’épouse de Barack Obama n’a pas hésité à rappeler ce qu’il s’était passé quatre ans auparavant : “Trop de personnes ont préféré croire que leur vote ne comptait pas. Peut-être en avaient-ils assez. Peut-être pensaient-ils que le résultat ne serait pas serré. Peut-être les obstacles étaient-ils trop grands. Peu importe la raison, au final, ces choix ont envoyé derrière le Bureau ovale une personne qui a perdu le vote populaire de près de 3 millions de votes. Dans certains des États qui ont été cruciaux, la marge de victoire n’a en moyenne été que de deux voix par bureau de vote. Deux voix. Et nous vivons tous avec les conséquences”. Comme si ce n’était pas assez clair, elle portait également son message autour du cou, avec un collier qui formait le mot “Vote“.

Trump répond sur Twitter

Dans son allocution, Michelle Obama s’est en revanche livrée à un éloge modeste de l’ancien vice-président de son époux Joe Biden : “Je sais que Joe n’est pas parfait. Et il serait le premier à vous le dire”, a-t-elle reconnu. Mais “il sait ce qu’il faut faire pour sauver une économie, vaincre une pandémie et montrer la voie à notre pays”, a-t-elle ajouté, non sans oublier de lancer une dernière pique à Donald Trump : “Il dira la vérité et fera confiance à la science”. Un peu plus tôt, le principal intéressé s’était moqué du discours pré-enregistré, estimant qu’il ne représentait “rien de très excitant“, tout en confirmant qu’il accepterait officiellement la nomination du Parti républicain la semaine prochaine. Ce mardi, il s’est permis de répondre au discours de Michelle Obama directement sur son compte Twitter, en parlant de lui à la 3e personne : “Quelqu’un pourrait-il expliquer à @MichelleObama que Donald J. Trump ne serait pas ici, dans la belle Maison-Blanche, si ce n’était à cause du travail fait par votre mari, Barack Obama…” a-t-il tweeté. Une chose est sûre, la dernière ligne droite des élections américaines est plus que jamais lancée.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneInternationalSéries Tv

On a vu pour vous... The Comey rule, les coulisses de l'élection de Trump

À la uneActualitéMédias

Mask Singer : bilan de l’émission du samedi 24 octobre

À la uneActualitéFormule 1Sport

F1 : Lewis Hamilton détrône Michael Schumacher

À la uneInternationalSport

[INTERVIEW] Mick Foley se confie avant Hell in a Cell 2020

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux