Maître Gims, sur Europe 1 dimanche matin, a révélé ne pas réussir à obtenir la nationalité française, qu’il demande pourtant depuis 2015.

« J’avais fait une première demande, qui m’a été refusée il n’y a pas longtemps, je n’ai pas compris pourquoi. »

Le chanteur d’origine congolaise Maître Gims rencontre des difficultés pour obtenir la nationalité française, auprès des autorités. Pourtant, il décrit avoir suivi toutes les procédures, même les plus étranges, comme des tests de français durant lesquels on lui demandait de décrire des photos de frigos et d’autres objets du quotidien.

« J’ai fait tous ces trucs-là, j’ai passé les tests, j’ai fermé les yeux parce qu’il fallait les faire, confie Maître Gims, parce qu’on reproche aux artistes à chaque fois d’être au-dessus des lois. J’ai fait la demande ensuite. Le dossier, il est béton. » Maître Gims semble maintenant nourrir une certaine rancune contre l’administration, à la suite de ce refus.

À lire aussi : Musique : MHD a ravi son public lors de son concert au Zénith de Paris

Maître Gims se considère comme un « ambassadeur de la langue française dans le monde ». Ses titres les plus connus, comme « Bella » ou « Sapés comme jamais »  font  danser partout en France, mais aussi en Afrique et ailleurs. En 2017, il a fait son entrée au Musée Grévin.

Mais ses procédures pour obtenir la nationalité française ne datent pas d’aujourd’hui. Il avait d’ailleurs commencé ses démarches en 20150. Malheureusement, après des mois d’attentes, le dossier n’a pas pu aboutir.