À la uneActualitéFootSport

Premier League : Rooney se rapproche de Shearer, magique Ozil

Ozil

Au terme de cette 18e journée de Premier League, Ozil foudroie Newcastle, alors que Wayne Rooney est en passe de battre un record. Retour sur les tops et les flops du championnat anglais.

Après le « Fergie Time », le « Sterling Time »

Cette année, Raheem Sterling a inscrit sept de ses onze buts dans les dix dernières minutes d’un match. Ce week-end, il a inscrit un doublé avec Manchester City (80e et 90e) pour écraser les Spurs de Tottenham, 4-1. L’ancien attaquant de Liverpool a enfin fini par prendre ses marques chez les Citizens, lui qui jusqu’à présent a eu du mal à trouver sa place dans cette équipe. Grace à cette victoire, Manchester City enchaîne une seizième victoire d’affilé.
Tottenham connaît un véritable blocage en déplacement face aux membres du « Big Six » (Manchester City, Manchester United, Chelsea, Liverpool et Arsenal). Ils n’auront réussi à glaner que trois points sur cinquante-quatre possible.

Ozil

Raheem Sterling a fait mal aux Spurs de Tottenham.

.

Méfiez vous de l’eau qui dort

Ce proverbe peut parfaitement être assigné à Mesut Ozil. Le milieu de terrain allemand semble, à première vue, assez nonchalant et peu décisif, mais ses statistiques disent le contraire. Lors de ses cinq derniers matchs, il a attribué quatre passes décisives et a marqué deux buts, dont le seul but du match, ce week-end, face à Newcastle. Le Gunners a réussi a trompé Robert Elliot d’une volée magistrale, un but qui peut figurer parmi les plus beaux de la saison.

Un record de plus pour Ronney

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce record n’est pas à féliciter. Wayne Ronney est à une longueur d’Alan Shearer en terme de… pénaltys manqués ! En effet, l’attaquant d’Everton, qui a manqué un pénalty ce week-end face à Swansea, en est à son dixième raté de sa carrière. Une maladresse inexplicable pour un joueur de son talent. Cependant, cela n’a pas eu d’influence sur le résultat final, puisqu’Everton s’est imposé 3-1… dont un pénalty de Ronney. Cette victoire permet au Toffees de monter à la 9e place, eux qui étaient relégables quelques semaines auparavant.

Ozil

L’échec de Wayne Rooney sur pénalty face à Swansea.

Related posts
À la uneActualitéCultureFranceSociété

Les Cœurs Doubles (3/4) : La Complexité Française

À la uneCinémaCultureFrance

Festival de Cannes : c’est qui le “gang des escabeaux” ?

À la uneFrancePolitique

Législatives : combien gagne exactement un ou une député(e) ?

À la uneCinémaCultureFestivalPeople

6 films cultes de Tom Cruise

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux