À la uneFrancePolitique

Premier meeting d’Eric Zemmour : une ambiance explosive et de violents débordements

Pour son tout premier meeting de campagne, Eric Zemmour s’est présenté comme le ” sauveur ” du peuple devant des partisans en folie.

” La France appelle à l’aide et les français ont répondu à l’appel. “

Eric Zemmour lors de son meeting à Villepinte

Rempli d’assurance, Eric Zemmour s’est exprimé à Villepinte ce dimanche 5 décembre, pour son tout premier meeting de campagne devant 11000 personnes après s’être officiellement déclaré comme candidat. Devant une foule débordant de fureur et d’enthousiasme, l’ancien chroniqueur de CNews s’est présenté comme ” le sauveur ” d’une France en plein gouffre, ” le sauveur d’un peuple. “

Alors que des militants de l’association SOS Racisme étaient parvenus à rentrer dans la salle du meeting, ces derniers ont été agressés par des partisans d’Eric Zemmour, ce qui a donné lieu à de violents débordements. Eric Zemmour lui-même a également été agressé par un homme qui lui a sauté au cou.

Un esprit de reconquête

Comme il l’explique, son objectif est de ” partir à la reconquête de son pays pour le retrouver “, une France qui se trouverait ” en déclin ” et qui s’effacerait progressivement en oubliant ses valeurs. Justement, il se présente comme ” le grain de sable dans le système ” qui viendrait bouleverser son fonctionnement.

” Ce peuple français qui est là depuis 1000 ans et qui veut rester chez lui 1000 ans encore n’a pas dit son dernier mot. “

Eric Zemmour

Au cours de son discours, le candidat à l’élection a plusieurs fois utilisé le champ lexical de la guerre, en évoquant une ” bataille ” qu’il serait en train de mener avec ses partisans. Il a notamment fait référence aux propos de l’Empereur Napoléon en 1808 qui constituent son slogan de campagne : ” impossible n’est pas français “, de quoi attiser la rage et cultiver la détermination de ses adeptes…

Des propos très virulents envers le Chef de l’Etat

Une partie de son discours s’est également focalisée sur le Président de la République et sur ce sujet, le candidat Eric Zemmour a particulièrement musclé son discours. En effet, le polémiste a qualifié Emmanuel Macron de ” mannequin de plastique ” ou même ” d’automate “.

” La personne d’Emmanuel Macron ne nous intéresse pas, parce qu’elle est fondamentalement inintéressante. Personne ne sait qui il est, parce qu’il n’est personne. “

Eric Zemmour

Des propos particulièrement violents ayant pour but de déshumaniser la personne d’Emmanuel Macron en le présentant comme un ” robot ” ou un ” produit du système “. ” Derrière le masque de la parfaite intelligence bureaucratique, derrière la montagne superficielle, derrière les slogans contradictoires, il n’y a personne, il n’y a rien. Il est à lui tout seul, le grand vide, le gouffre. En 2017, la France a élu le néant, et elle est tombée dedans. ” a-t-il ajouté ensuite.

Un meeting dévastateur où le candidat a exprimé ses convictions avec violence.

A lire aussi : “Il a voulu faire son malin” : Eric Zemmour mécontent après son passage au 20h de TF1

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Alicia Dadoun remplace Naïma Rodric dans Un si grand soleil : ça arrive souvent ces changements ?

À la uneActualitéCinéma

5 films pour redécouvrir la carrière de Gaspard Ulliel

À la uneSéries Tv

The rings of power : la série Le seigneur des anneaux s'offre un titre

À la uneCinémaPop & GeekSéries Tv

Marvel : c’est quoi le multiverse au centre du MCU ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux