À la uneActualitéFrancePolitique

Présidentielles 2022 : et les extrêmes dans tout ça ?

vote

Jeudi 31 mars dernier, le président sortant Emmanuel Macron s’est attaqué au “tandem d’extrême-droite » en regrettant que leurs idées soient banalisées. Cette campagne présidentielle est marquée par la présence des extrêmes. Explications…

Présence des extrêmes au plus haut niveau des sondages, après Emmanuel Macron et son parti centriste ; Marine Le Pen (extrême-droite) et Jean-Luc Mélenchon (extrême gauche) se suivent et pourraient, chacun, se retrouver au deuxième tour. Ces candidats sont suivis de près par la surprise de cette élection présidentielle, le candidat Eric Zemmour qui porte lui aussi un programme d’extrême-droite. 

Cette montée des partis radicaux découle d’une volonté de réformer la société, que cette idéologie soit portée par des idées anticapitalistes à gauche ou conservatrice à droite. Les extrêmes ont toujours été présents dans notre société et sont aujourd’hui représentés par plusieurs candidats : Marine Lepen (20,5% selon les derniers sondages), Jean-Luc Mélenchon (14,5% selon les derniers sondages), Eric Zemmour (10,1% selon les derniers sondages), Fabien Roussel (3,5% selon les derniers sondages), Nicolas Dupont-Aignan (2,5% selon les derniers sondages) ou encore Nathalie Arthaud (1% selon les derniers sondages). 

En quoi ils s’opposent ? 

Les idées de l’extrême gauche et de l’extrême droite sont diamétralement opposées. 

L’extrême gauche porte à l’origine une volonté de société égalitaire, sans classes sociales ; cette idéologie est inspirée d’un mélange de différents courants de pensée tels que le communisme, le marxisme, le maoïsme, le léninisme ou encore l’internationalisme. Aujourd’hui les candidats prônent majoritairement un système égalitaire et social de partage des richesses ; les partis de la gauche radicale rejettent parfois cette appellation d’”extrême” et appellent à différencier l’étymologie de la réalité.

Du côté de l’extrême droite, les idées sont axées sur le patriotisme et la souveraineté nationale. Ce mouvement prend ses origines dans des mouvements nationalistes et fascistes. Le patriotisme d’extrême droite s’oppose à l’immigration et craint pour “modèle français” à partir du moment où la culture nationale n’est pas mise en priorité. L’assimilation est au cœur des projets d’extrême droite et exclut toute forme d’autre culture que celle “française” définie par ses porte-paroles. Cette volonté d’assimilation obligatoire est notamment orientée contre la culture islamique qui ne serait pas compatible avec notre société, beaucoup parlent d’”islamophobie”. Les idées de la droite radicale prône un traditionalisme qui peut s’opposer à la revendication individuelle et aux évolutions de la société telles que les mouvements féministes ou encore LGBTQI+. 

À lire aussi : Présidentielles 2022 : et l’hôpital public dans tout ça ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

The Voice : où en sont nos favoris après cette 2ème soirée des Battles ?

À la uneMédias

The Voice : est-ce que Vernis Rouge faisait déjà le buzz quand elle a été éliminée ?

ActualitéBuzzJeux Olympiques Paris 2024

C’est qui Baptiste Moirot, le porteur de la flamme olympique ?

ActualitéEquitationSport

L'équithérapie : guérir grâce aux chevaux

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux