À la uneActualitéBrèves

Primaire de la gauche : Hamon en tête, suivi de Valls

Les urnes ont parlé. C’est donc Benoit Hamon et Manuel Valls qui sortent vainqueurs du premier tour de la primaire de la gauche. Benoit Hamon arriverait en tête avec 36% des suffrages exprimés, suivi de Manuel Valls qui aurait recueilli 31% des votes. Il faudra donc départager les deux candidats dimanche prochain.

Une participation relativement faible

D’après les estimations, près de 1,8 millions de votants se seraient déplacés. C’est environ 1 million d’électeurs de moins que pour la primaire du PS en 2011, ou encore 2,5 fois moins de votants que pour la primaire de la droite. Même si la participation reste honorable, le succès – au premier tour – de cette primaire est donc très mitigé.

Que retenir de ce premier tour ?

Au vu de la relativement faible participation, les craintes concernant la légitimité de cette primaire n’ont été que confirmées : la gauche est divisée comme rarement elle l’a été. Les siphons que sont Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélanchon ne sont donc pas de simples illusions. Reste désormais au futur vainqueur de la primaire à trouver sa place dans cette gauche embouteillée.

L’autre information de la soirée est le soutien massif pour Benoit Hamon. Régulièrement annoncé comme le troisième homme de cette primaire, il finit même en tête de ce premier tour. Ce n’est pas sans rappeler le parcours de François Fillon au cours de la primaire de la droite. Lancé sur une bonne dynamique, il apparait logiquement comme le favori pour le second tour… Manuel Valls est-il aussi de cet avis ?

Résultats candidat par candidat

Benoit Hamon : 36,12%

Manuel Valls : 31,24%

Arnaud Montebourg : 17,69%

Vincent Peillon : 6,82%

François de Rugy : 3,81%

Sylvia Pinel : 2%

Jean-Luc Bennahmias : 1,01%

Quels soutiens ?

Benoit Hamon peut compter sur un soutien de poids ! En effet, Arnaud Montebourg a invité ses partisans à voter pour le vainqueur du premier tour. 18% potentiels qui pourraient valoir cher au moment du décompte final. En ce qui concerne Manuel Valls, seule Sylvia Pinel le soutient publiquement. Vincent Peillon quant à lui ne donne pas de consigne de vote, à l’instar de François de Rugy qui souhaite préalablement s’entretenir avec les candidats.

A lire aussi :

Benoit Hamon : un candidat alternatif ?

La primaire de la gauche en portraits : Manuel Valls

Related posts
À la uneCinémaCulture

"Borat", le journaliste Kazakh, est de retour sur nos écrans

À la uneActualitéFranceSanté

46 millions de français désormais touchés par le couvre-feu

À la uneActualitéCinémaCulture

La comédie de Dany Boon sur le confinement sera disponible sur Netflix

À la uneFrance

Le Général Pierre de Villiers annonce un risque de guerre civile

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux