À la uneActualitéFrance

Quand Greenpeace lance un “drone Superman” contre une centrale nucléaire

Ce mardi, un drone à l’effigie du super-héros Superman s’écrase contre la centrale nucléaire de Bugey. L’engin volant, piloté par l’ONG Greenpeace, s’est directement projeté contre la piscine de déchets radioactifs, située à seulement 25 km de Lyon. Le message est clair : “dénoncer la vulnérabilité des installations nucléaires.”

Comme quoi, Superman est moins sensible au plutonium qu’à la kryptonite. Ce petit clin d’oeil au héros de DC Comics est en réalité un réel coup de gueule de la part de Greenpeace. Selon l’ONG, projeter un drone contre une centrale nucléaire fut la meilleure manière de sensibiliser l’opinion publique sur la vulnérabilité de ces bâtiments.

 

Ce n’est pas la première fois que Greenpeace se fait entendre ainsi. Après s’être introduit par effraction dans une centrale, puis en avoir survolé une autre en parapente, des militants avaient tiré des feux d’artifice au-dessus de la centrale en Mosell en octobre dernier.

Lire aussi : Des militants Greenpeace déploient une banderole anti-FN à la Tour Eiffel

Cette fois-ci, c’est à 30 km de Lyon que cela se passe. Une opération qui vise la piscine d’entreposage de combustibles usés, où gisent les détritus les plus radioactifs. Ce site, créé en 1965, représenterait de réelles failles d’un point de vue sécuritaire.

 

Coup de gueule des militants

Selon Cyrille Cormier, responsable des campagnes de l’ONG, “la zone aérienne n’est pas protégée, et les piscines d’entreposage sont très accessibles, à un groupe malveillant par exemple.” Cette cible représente une zone de radioactivité deux à trois fois plus élevée que les simples réacteurs.

Mais que revendiquent-ils ? Une meilleure sécurité sur les sites pour prévenir des attentats terroristes. Par exemple, en investissant dans des murs plus épais, qui selon un rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire [ASN], mesurerait près de 30 cm. Mais d’un point de vue général, c’est un appel à EDF pour se tourner vers les énergies renouvelables. Greenpeace, pour comparaison, reprend souvent l’exemple de Fukushima, qui en 2011 avait contaminé toute une région suite à un tsunami dévastateur pour la population locale.

 

La réponse d’EDF

Le rapport devrait être publié dans quelques jours. La Commission d’enquête parlementaire sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires devrait se prononcer au niveau des mesures qui seront prochainement prises. Simples rénovations ou diversification des ressources, dans tous les cas, Greenpeace porte “un grand espoir” pour admirer un réel changement.

Prayer GIF by Love Rocks - Find & Share on GIPHY

 

 

 

About author

Nicolas Baggioni a d'abord commencé à VL MEDIA en tant que stagiaire, pour ensuite devenir Reporter officiel au sein de l'équipe. Il est le correspondant sur Nice et se rend sporadiquement à l'étranger pour réaliser de Grands reportages, sous tous les formats journalistiques. Féru de géopolitique et de relations internationales, il s'occupe principalement des sujets traitant d'actualité internationale.
Related posts
À la uneBrèvesSéries Tv

Madame est servie pourrait revenir avec Alyssa Milano et Tony Danza

ActualitéBrèvesCultureTendances

Mulan sortira finalement sur Disney +

À la uneSéries Tv

Culte | On a redécouvert pour vous ... The West Wing, l'œuvre majeure d'Aaron Sorkin

À la uneBrèvesSéries Tv

Les mystères de l'amour : soirée spéciale en prime pour le retour de la série le 23 août

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux