À la uneActualitéInternational

Que deviennent les Anonymous ?

Anonymous est mort. Vive Anonymous ! Loin des clichés et de l’idéalisation que recueille le mouvement hacktiviste, se cache une organisation décentralisée. Quelle est l’activité récente de ce groupe pionnier dans la sensibilisation et l’action sur internet ?

Espérons meilleur, préparons nous au pire“. Telle est la devise d’Anonymous, groupe “hacktiviste” caractérisé par le mystère qui entoure son organisation et son activité. Actif principalement sur internet et notamment à travers des forums (4chan par exemple), Anonymous se distingue par une présence ancrée sur le web, associée à un activisme pacifiste dans la rue. Leur mot d’ordre ? Dénoncer les injustices perpétrées et défendre la liberté d’expression.

Une organisation sécurisée

Pour agir en toute sécurité, Anonymous utilise des réseaux anonymes, ou “IRC” (“Internet Relay Chat”), présents sur le deep web. Cette partie profonde de la toile est en quelque sorte la partie “immergée” d’internet, et représente près de trois-quarts du contenu dispatché dans les serveurs du monde entier.

Illustration de l’organisation des serveurs d’internet.

Non-indexée par les moteurs de recherche, le deep web permet de naviguer sans laisser derrière soi toute trace de recherche. Un plus que les Anonymous exploitent pour agir et s’organiser en toute sécurité. Cela leur permet par exemple d’organiser des attaques groupées contre des sites internet, par le biais du DoS (attaque informatique ayant pour but de rendre indisponible le serveur). Le plus souvent, ces attaques ciblent des dictatures, des entreprises accusées d’aller à l’encontre des valeurs du groupe. Sony en a même fait les frais en 2011.

Les Daft Punk de la communication ?

Outre leurs actions sur internet, les membres d’Anonymous descendent parfois dans la rue pour manifester pacifiquement. Ils arborent alors le masque de Guy Fawkes, personnage emblématique du film V pour Vendetta.

Toujours dans l’anonymat, il est donc impossible d’en identifier les membres, ni d’anticiper leurs actions. La dernière en date sur le territoire français date de mai dernier. À Caen, une dizaine de personnes masqués avaient milité pour protester contre la maltraitance animale, en parallèle de l’action de L214. L’association a par ailleurs tenu à rappeler que ces militants n’avaient aucun lien avec Anonymous, malgré les masques. Un exemple qui illustre la force d’Anonymous : n’importe qui peut s’approprier les symboles du groupe.

Anonymous : réelle force ou symbole en déclin ?

Malgré tout, quelle est la place d’Anonymous dans la sphère politico-médiatique ? Si le site internet francophone de l’organisation reste actif, leurs actions se font plus rares. Récemment, les découvertes de la vente des données personnelles par Facebook a ravivé les contestations, et le groupe a pu s’exprimer via de nombreuse communiqués et vidéos. Parmi les combats du groupe francophone : le soutien à Julian Assange, porte-parole de Wikileaks, et la protection de la vie privée et des données personnelles.

Reste à voir si Anonymous perdurera encore dans la sphère d’influence internet. En tout cas, l’identité du groupe reste intact.

À lire aussi : Qu’est-ce que Facebook sait vraiment de vous ?

About author

Journaliste VL.
Related posts
À la uneActualitéNumériquePop & Geek

Quel est le Pokémon favori des français ?

À la uneActualitéCultureMusique

Trippie Red : nouvelle mixtape, nouvelle date de concert pour Paris

À la uneActualitéBrèvesNumériqueSociété

Facebook espionnait les utilisateurs IOS à travers la camera

À la uneLa Loi des SériesSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Goldorak, ce qui se cache derrière la VF de la série | La loi des séries #333

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux