ActualitéÉtudiantFranceVie Étudiante

Quelles aides financières lorsqu’on commence ses études ?

aides financières étudiantes conseils bourse APL

« Ce sont les meilleures années de ta vie”, c’est ce que disaient nos parents. Les études peuvent aussi vite peser sur votre portefeuille. Entre logement, nourriture, frais de scolarité et autres sorties, le compte en banque peut bien vite s’emballer.

De plus en plus de jeunes occupent des jobs étudiants en parallèle de leurs cursus… Mais ça n’est parfois pas suffisant pour boucler ses fins de mois. C’est pourquoi, en France l’État propose de nombreuses solutions pour vous accompagner dans le financement de vos études.

Zoom sur les aides financières disponibles lorsqu’on souhaite se former

La plus répandue : la bourse du Crous.

C’est une aide permettant de financer son cursus dans l’enseignement supérieur, elle est établie sur critères sociaux. Facilement accessible, elle possède néanmoins ses limites. En effet, cette bourse est réservée aux étudiants vivant depuis 2 ans en France, en fonction du revenu d’imposition des parents et du nombre de frères et sœurs. Selon votre échelon, elle peut atteindre 6 883 € par an.

La plus prestigieuse : l’aide au mérite.

Uniquement accessible aux mentions “très bien” du baccalauréat. À condition qu’ils soient déjà à l’origine titulaire d’une bourse CROUS. Son montant est de 900 € sur l’année.

La plus récente : l’aide pour les étudiants en difficulté

Accessible en situation de reprise d’études ou de rupture familiale. C’est une aide anonyme dans laquelle il faut justifier de sa situation auprès d’une commission. Après la décision d’admission, son montant peut être de 2597 € maximum. 

La plus exhaustive : l’aide à la mobilité internationale

Idéale pour les Erasmus ou les stages à l’étrangers, elle facilite le financement des voyages, qui sont des moments cruciaux pour les étudiants. Sur toute la durée du séjour son montant est de 400 € par mois.

La plus accessible : l’Aide personnalisée au logement (APL)

Elle n’est pas réservée uniquement aux étudiants. Elle vise à prendre en charge une partie de son loyer, sous condition de revenus bien sûr. De plus, le logement se doit d’être conventionné. 

La plus philanthrope : les primes au bac

C’est l’argent versé par les banques pour les mentions au bac. “Oui, c’est un choix que nous avons fait il y a plusieurs années dans le but d’attirer la jeune clientèle au CIC. Les primes au baccalauréat s’échelonnent de la manière suivante : 40€ pour la mention assez bien, 80€ pour la mention bien, 160€ pour la mention très bien« , nous raconte un directeur d’agence CIC à Paris. « L’idée était aussi d’encourager les élèves dans leurs études supérieures et de les récompenser pour le travail accompli (…) Ces primes sont disponibles chaque année, sur présentation du relevé de notes lors de l’ouverture de compte courant« .

« 2 jeunes sur 3 ignorent les aides auxquelles ils sont éligibles« 

Pour VL, nous avons également pu échanger avec Sophie Lebel, la directrice communication de Wizbii, une jeune entreprise qui facilite le passage à la vie active pour les jeunes. Premier constat : « Aujourd’hui, 2 jeunes sur 3 ignorent les aides auxquelles ils sont éligibles« , explique-t-elle.

À ce jour, la plateforme recense plus de 400 aides pour les étudiants et jeunes actifs. Cette start-up promet même à ses clients de faire les démarches pour eux. « Nous travaillons avec des personnes qui ne savent même pas comment déposer des dossiers”, constate la jeune femme. « Notre modèle économique est simple, après l’inscription sur notre plateforme, l’usager répond à une vingtaine de questions permettant de vérifier son éligibilité aux aides. Ensuite, deux choix s’offrent à lui, soit il demande lui-même ses aides, soit nous les demandons pour lui, moyennant une commission.

2 343,7 millions d’euros de budget d’aides

Ce chiffre est la dépense consacrée aux aides étudiantes en 2021. En effet, la France reste l’un des pays en Europe proposant l’une des meilleures protections sociales. “C’est une chance”, nous rappelle Sophie Lebel, la responsable communication de Wizbii. « Nous souhaitons lutter contre la précarité, c’est pourquoi nous sommes également engagés dans l’insertion professionnelle avec Wizbii Jobs, ainsi que dans la protection santé avec Wizbii Protect”.

Dans tous les cas, sachez que des aides existent et qu’il serait regrettable de s’en priver.

N’hésitez donc pas à regarder du côté de votre région, de votre département ou auprès de votre établissement d’enseignement supérieur directement ; tous ces organismes proposent également des dispositifs pour vous soulager d’une partie de vos frais de scolarité.

ARTICLE SIGNÉ NICOLAS JUVIGNY – VL.

À lire aussi : C’est quoi l’application “Toutes mes aides”, qui vous aide à ne plus passer à côté d’aucune prestation sociale ?

About author

Journaliste Éducation
Related posts
ActualitéSéries Tv

On a vu pour vous... Gangs of London (saison 2) signe un retour explosif

ActualitéSéries Tv

On a vu pour vous ... les deux premiers épisodes de Prométhée (TF1)

ActualitéSéries Tv

On a vu pour vous... S.A.S. : Rogue Heroes, les "inglorious bastards" de Steven Knight

ActualitéSéries Tv

On a vu pour vous ... Vortex, la nouvelle série avec Tomer Sisley et Camille Claris (France 2)

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux