À la uneFranceSanté

Quelles sont ces nouvelles mesures pour la prévention annoncées par le ministre de la santé, François Braun ?

L’accès à la pilule du lendemain, va devenir gratuit pour toutes les femmes, en pharmacie et sans ordonnance, a annoncé le ministre de la Santé, François Braun, dans une interview au journal 20 Minutes, le lundi 20 septembre. Le ministre de la santé y évoque également le dépistage gratuit de toutes les infections sexuellement transmissibles jusqu’à 26 ans.

La pilule du lendemain gratuite pour toutes les femmes

D’abord réservée aux jeunes filles mineures, puis gratuite pour les femmes jusqu’à 25 ans, la pilule du lendemain va devenir gratuit pour toutes les femmes quel que soit leur âge, en pharmacie et sans ordonnance, a annoncé le ministre de la Santé, François Braun, dans une interview par le quotidien 20 Minutes, mardi 20 septembre .

Jusqu’à présent, la pilule du lendemain était disponible gratuitement et sans ordonnance uniquement pour les mineures, auprès des pharmacies, des infirmières scolaires ou dans les centres de dépistage ou de santé sexuelle, et pour les étudiantes majeures. Le coût en pharmacie pour les personnes majeures variait entre trois et une vingtaine d’euros selon les médicaments, avec une possibilité de prise en charge partielle par la Sécurité sociale sur présentation d’une prescription.

Le dépistage des IST gratuit jusqu’à 26 ans

Le ministre de la santé en a également profité pour annoncer que le dépistage des infections sexuellement transmissibles (IST) sera prochainement rendu gratuit et sans ordonnance jusqu’à 26 ans. Depuis le 1er janvier 2022, le dépistage du VIH est gratuit sans ordonnance, conformément à la loi de financement de la Sécurité sociale. La loi appliquera désormais cela à toutes les autres infections de ce type.

« La possibilité de dépistage sera étendue à toutes les infections sexuellement transmissibles pour lutter le plus précocement possible contre cette reprise des infections », a déclaré le ministre.

Aujourd’hui, le coût d’un dépistage des autres IST tourne autour d’une vingtaine d’euros avec une possibilité de prise en charge totale par la Sécurité sociale sur présentation d’une prescription. Les jeunes de moins de 25 ans sont les plus touchés par les IST, selon le bulletin de Santé Publique France de décembre 2021.

Toujours d’après 20 minutes, la mise en place des consultations médicales gratuites « aux âges clés de la vie » devrait permettre de rattraper le « retard » de la France sur les questions de prévention.« A 25 ans, c’est justement le moment de faire le point sur la santé sexuelle, par exemple. Il faut rendre cette notion de prévention accessible à nos concitoyens », a notamment expliqué François Braun.

A voir aussi : Qu’est ce que la sexomnie, cette forme de « somnambulisme sexuel » ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

Candidats, nominations, invités : tout ce qu'il faut savoir sur la nouvelle Star Academy

À la uneInternational

Une société chinoise nomme un robot comme PDG

À la unePop & Geek

Fortnite : Aya Nakamura dans un show interactif ? 

À la uneCinéma

Est ce qu’il y aura un reboot d’American Pie ? 

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux