ActualitéFaits DiversInternational

Qui est Michelle Martin, cette femme dont la liberté conditionnelle va prendre fin ?

L’ex-femme et complice de Marc Dutroux, Michelle Martin, sera totalement libre vendredi 26 août. En 2004, elle est condamnée à 30 ans de prison, mais en 2012 elle obtient une libération anticipée. Depuis, elle était en liberté conditionnelle. 

Une première condamnation en 1989 

À partir du vendredi 26 août, Michelle Martin, l’ex-femme de Marc Dutroux, sera officiellement libre. En 1989, elle est condamnée une première fois à 5 ans de prison pour complicité dans l’enlèvement et le viol de jeunes filles mineures commis par son mari. Elle ne fait que 2 ans de prison avant d’être libérée. Son mari, Marc Dutroux est lui condamné à 13 ans prison, mais sort aussi de façon anticipée en 1992. 

Accusée de complicité de meurtre

Cependant l’histoire ne s’arrête pas là et est bien plus terrifiante. En 1996, après une longue enquête, Michelle Martin et son mari sont de nouveau arrêtés. Ils sont accusés de complicité de meurtre pour Michelle Martin et meurtre pour son mari qui aurait tué au moins 5 personnes. En effet, l’enquête révèle que Michelle Martin a laissé mourir de faim deux jeunes filles, Mélissa Russo et Julie Lejeune, dans leur cave pendant que Marc Dutroux était toujours en prison. 

YouTube video

30 ans de prison pour Michelle Martin 

Ce n’est qu’en 2004 que le procès commence. La cour d’assises de Bruxelles condamne Michelle Martin a 30 ans de prison pour enlèvements, séquestrations, viols et meurtres de mineurs. En août 2012, la justice accorde la mise en liberté conditionnelle afin qu’elle puisse se retirer dans le couvent des sœurs clarisses de Malonne. Cette décision est très vite contestée par une grande partie des Belges. De nombreuses manifestations sont organisées contre la libération anticipée. 

Une rencontre avec le père d’une des victimes

La même année, une entrevue est organisée entre Michelle Martin et Jean-Denis Lejeune, le père de la jeune Julie qui était une des victimes de Marc Dutroux et de sa femme. Elle dure plus de 4h et des médiateurs l’encadre. Jean-Denis Lejeune a d’ailleurs réagit à l’annonce de la liberté totale de l’ex-femme du meurtrier Marc Dutroux. Sur Facebook, il exprime sa colère face au non-respect des peines infligées initialement. 

“Une fois que vous serez victime ou partie civile dans un procès suite à un crime ou autre, sachez que le verdict que rendra les jurés sera loin de la réalité. En effet, les peines prononcées ne correspondent pas à la réalité de l’exécution de la peine.” 

Jean-Denis Lejeune, père d’une des victimes

A lire aussi : 5 éléments pour comprendre l’affaire Dutroux

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéCinéma

On a vu pour vous ... Civil War, le choc ciné de ce début d'année

ActualitéFaits DiversFrance

5 éléments pour comprendre … l’affaire Simone Weber

À la uneInternational

Attaque sur Israël : c'est quoi l'article 51 brandi par l’Iran ?

ActualitéBuzzJeux Olympiques Paris 2024

C’est qui Baptiste Moirot, le porteur de la flamme olympique ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux