À la uneFranceSanté

Retour du COVID : dois-je aujourd’hui m’isoler en cas de test positif ?

Depuis le début du mois d’août, nous assistons à un retour du COVID. Quelles sont les mesures mises en place en cas de test positif ?

Retour du COVID. Le masque, les tests PCR ou antigéniques. Des mots qu’on avait presque oubliés. Depuis ce début de mois un nouveau variant du COVID inquiète. Arrivé sous le nom des « Eris » ce nouveau sous-variant d’Omicron a été ajouté à la liste des variants à surveiller par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En France, on connaît une légère augmentation des cas depuis la première semaine d’août. Ce n’est pas inquiétant mais il faut surveiller. C’est ce qu’explique le professeur de santé publique du CHU de Lille, Philippe Amouyel, auprès du Figaro. Pour lui « Il est normal qu’un virus circule, proportionnellement aux taux de transmission et de promiscuité, mais ça n’en fait pas une épidémie nationale ».

Les raisons de ce retour du COVID

Il existe plusieurs raisons pour ce léger regain. La première raison est l’apparition du variant Eris (EG.5.1), ce sous-variant n’est d’autre qu’un variant déjà existant : « Omicron ». Ce dernier a fait son apparition le 26 novembre 2021 sur la liste des variants préoccupants de l’OMS. Le contexte estival est également une deuxième raison pour l’apparition de nouveaux cas de COVID. Par exemple, avec l’arrivée des fêtes de l’été. Où les gens ne font plus attention aux gestes barrières ou au port du masque. C’était notamment le cas lors des Fêtes de Bayonne en Nouvelle-Aquitaine. Selon Le Figaro, la cellule régionale en Nouvelle-Aquitaine a recensé 90 nouveaux cas dans le département pendant les fêtes. La dernière raison c’est que les Français n’ont plus l’habitude de se faire tester lors de l’apparition des symptômes. C’est le même cas pour les vaccinations. Les vaccinations du COVID ont connu une diminution.

YouTube video

Hausse des passages aux urgences

Certaines régions connaissent une augmentation des passages aux urgences pour suspicion de COVID. Selon un bulletin de l’Organisation de la surveillance coordonnée des urgences (OSCOUR) publié le 8 août 2023, on peut apercevoir une hausse. Pour les moins de 2 ans, on aperçoit une hausse de 56% des passages. Chez les adultes de 15 à 74 ans, une hausse de 25%. Alors que chez les personnes de plus de 74 ans on voit une augmentation de 34%. Des régions sont plus touchées que d’autres. Par exemple, les Pays de la Loire connaissent une hausse de +210%, la Normandie une hausse de +71% et la Bourgogne-Franche-Comté connaît une hausse de +67%.

En cas de test positif

Lors de l’apparition de symptôme comme un mal de gorge ou de tête, le nez bouché, extinction de voix, éternuements ou douleur musculaire, le mieux c’est de réaliser un test COVID. Mais attention, en cas de tests positifs, les règles ont beaucoup changé depuis 2020. Il vous est conseillé dans un premier temps d’avertir les personnes que vous avez croisées « 48h avant l’apparition des symptômes » ou « 7 jours avant un test positif en absence de symptômes » nous indique Ameli. La deuxième étape c’est de contacter votre médecin traitant pour une consultation. Il pourra évaluer la gravité, mais également l’évolution de vos symptômes. Il vous sera ensuite recommandé d’appliquer les gestes barrières et notamment porter un masque de protection maximale. Par ailleurs, il n’est plus permis depuis le 1er février 2023 de faire une demande d’arrêt maladie dérogatoire sur le site de l’Assurance Maladie. Seul votre médecin pourra vous le prescrire. Mais ce n’est pas obligatoire, car l’administration française vous conseille de « télétravailler dans la mesure du possible ». Si vous êtes cas contact, vous ne devez plus vous isoler de manière obligatoire. Vous devez juste surveiller votre santé et une probable apparition de symptômes.

A LIRE AUSSI : Incendie d’un foyer en Alsace : c’est quoi un feu “qui a couvé” ? 
About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

The Voice : qui sont les candidats qualifiés pour la finale ?

À la uneMédiasMusiqueSport

Euro 2024 : quel groupe de musique choisi par TF1 ?

À la uneFaits DiversInternational

Traque de Mohamed Amra : c’est quoi la “notice rouge” émise par Interpol ?

À la uneMédias

Que s’est-il passé sur le plateau de Touche pas à mon poste ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux