À la uneActualitéFranceInternational

Réunion sur la lutte antiterroriste dans l’UE

terrorisme réunion ministres ue

Les ministres de l’Intérieur des Etats- membres de l’Union européenne se sont réunis hier dans la capitale lettone, Riga, afin de proposer des mesures appropriées dans le cadre de la lutte antiterroriste, qui seront débattues au sein des autres institutions européennes.

Les mesures sur lesquelles ont débattu les ministres européens de l’Intérieur comportent deux volets. Le premier concerne la sécurité intérieure en Europe par la surveillance des flux à l’intérieur et à l’extérieur des frontières de Schengen. Le second volet prévoit de réduire les vidéos brutales qui circulent sur Internet.

Renforcer les dispositifs européens de sécurité

Il s’agit de mettre l’accent sur trois aspects principaux: améliorer le dispositif de contrôle aux frontières extérieures de l’espace Schengen. Puis les ministres souhaitent renforcer la communication d’informations avec Europol, l’Office européen de Police chargé d’identifier et poursuivre les réseaux terroristes et criminels en Europe. Enfin, les ministres ont souligné l’urgence à conclure l’accord européen sur la sauvegarde des données des passagers aériens, le PNR (Passagers Name Record). La Commission des Libertés Civiles du Parlement européen l’avait enterré en 2013 car jugé comme contraire à l’Etat de droit, étant non conforme à la protection des données personnelles des citoyens.

Réduire la diffusion de vidéos violentes sur Internet

ordinateur _ dpstream down

Le ministre de l’Intérieur allemand, Thomas de Maizière (CDU, conservateur), a exprimé son souhait de réduire les vidéos violentes circulant sur Internet. D’après lui, celles-ci inciteraient les jeunes gens à la violence et au radicalisme. En effet, à l’instar des frères Kouachi et d’Amedy Coulibaly, les individus qui se radicalisent sont au départ de jeunes délinquants qui finissent par sombrer dans le terrorisme.

La vidéo suivante fait intervenir sur LCI François d’Orcival, éditorialiste à Valeurs Actuelles, au sujet du profil des terroristes d’aujourd’hui.

Le ministre de l’Intérieur allemand Thomas de Maizière veut que l’Union européenne fasse pression auprès des géants d’Internet tels que Google, Facebook et Youtube et les appelle à effacer d’eux-mêmes, par acte “d’engagement volontaire” les vidéos brutales. Cependant, ce projet paraît difficilement réalisable: Youtube a ainsi annoncé la semaine dernière qu’à chaque minute, 300 000 heures de vidéos sont mises en ligne sur leur site. (source: envoyé spécial allemand à Riga, Christian Feld).

Ces avancées technologiques avec Internet constituent un enjeu de taille pour le monde occidental: elles favorisent la diffusion des contenus violents mais aussi la communication entre criminels et terroristes, comme le souligne Gilles de Kerchove, coordinateur de l’Union européenne pour la lutte contre le terrorisme. Cela oblige les gouvernements occidentaux à repenser leurs stratégies de lutte antiterroriste sur Internet pour mieux intercepter les communications entre terroristes et interpeler les jeunes qui regardent des contenus violents en ligne. Les ministres de l’Intérieur européens s’apprêtent à demander à la Commission européenne d’instaurer un dialogue avec les réseaux sociaux et Google.

Sources: Tagesschau.de ; RFI; Europol ; MyTF1News
Image: 1: capture d’écran d’une vidéo de LCI
2: Dpstream_down

Related posts
À la uneBrèvesSéries Tv

BH90210 : la nouvelle série Beverly Hills arrive (déjà) sur TMC

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous... le pilote de Stumptown (ABC), Cobie Smulders en détective badass

À la uneActualitéInternationalPolitique

Le Liban brûle d’espoir

À la uneCinémaCultureMusique

Kanye West : album, film, fin, à quoi s'attendre ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux