À la uneActualitéArt / ExpoBrèvesCulture

Le “Salvator Mundi”, tableau le plus cher du monde, est introuvable

Le tableau de Léonard de Vinci devait être présenté jeudi à Paris pour fêter les 500 ans de la mort du peintre. Mais il est introuvable depuis qu’il a été vendu en 2017.

Il a été vendu 450 millions d’euros il y a deux ans. Depuis, plus aucune nouvelle du “Salvator Mundi”. Cette toile de Léonard de Vinci représente le Christ. Il y émerge des ténèbres, bénissant le monde en tenant un globe transparent dans une main. Le tableau doit être exposé au Louvre en automne à l’occasion d’une grande rétrospective sur le maître italien. Mais les propriétaires présumés sont très flous. “Le Louvre a demandé au Département de la culture et du tourisme d’Abu Dhabi le tableau en prêt”, confie le musée parisien. Sans réponse pour le moment. On ne sait donc toujours pas où est le “Salvator Mundi“.

Contacté par l’AFP, le ministère de la Culture et du Tourisme des Emirats Arabes Unis a juste assuré qu’ils étaient propriétaires du tableau. Selon le Wall Street Journal, c’est le prince saoudien Badr ben Abdallah qui a acheté le tableau. Il agit au nom du puissant prince d’Arabie Saoudite, Mohammed ben Salmane, mais ce dernier n’a jamais confirmé ni démenti. C’est la deuxième fois que le tableau doit être présenté au public. En septembre dernier, le Louvre d’Abu Dhabi avait dû reporter une exposition. Le “Salvator Mundi” devait y être présenté, mais n’avait jamais été envoyé. 

Lire aussi : Un Léonard De Vinci en vente à 100 millions de dollars

Le tableau n’aurait pas été fait par le maître italien

Mystère supplémentaire, cette fois sur l’oeuvre en elle-même. Certains spécialistes assurent que ce n’est pas De Vinci qui a peint le Salvator Mundi, mais un de ses disciples. Jacques Franck, spécialiste de la technique picturale du maître italien, explique que “certains détails ne trompent pas, notamment la rotation du majeur sur lui-même.” Surprenant quand on sait que De Vinci était un grand connaisseur du corps humain. Daniel Salvatore Schiffer, philosophe de l’art, explique également que le tableau ne peut pas être du maître italien. Pour preuve, il explique que “le Salvator Mundi n’a jamais été mentionné dans la correspondance de Léonard de Vinci.

About author

Journaliste à la rédaction VL
Related posts
À la uneSéries Tv

L'art du crime : une saison 4 en écriture

À la uneActualitéBrèvesÉtudiantFranceSociété

Le Brevet des collèges décalé à cause de la canicule

À la uneHigh Tech

Netflix se lance dans le jeu vidéo

A Votre SantéActualitéNon classé

10 astuces pour résister à la chaleur.

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux