Petits cœurs, roses rouges, chocolats, bougies, musique romantique, bla bla bla… vous en avez assez de la pression liée à l’approche de la Saint-Valentin ? Vous vous efforcez de penser que le 14 février est un jour comme les autres ? Qui est ce « Valentin » de toute façon ? Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas seuls à préférer faire le tour des pubs lors de la Saint-Patrick ! Des mouvements entiers se rebellent contre la nunucherie de cette célébration marketing !

 

via GIPHY

Quand on est en couple, pas sûrs que les deux veuillent fêter la Saint-Valentin de la même manière. Quand on vient de se séparer, ça remue le couteau dans la plaie. Quand on est célibataire, c’est une pression dont on n’a pas besoin… En bref, c’est un jour qui divise. Voici notre guide pour naviguer dignement!

 Le couple qui joue le jeu

On ne va même pas mentionner le mec qui ne veut pas fêter ça par principe, c’est has-been. En couple, on joue dans la même équipe, finito le macho qui ne veut pas faire plaisir à sa nana. On joue à deux, on fête à deux ou on s’organise une contre-soirée à deux. Dans la mesure du possible, on passe le 14 février avec son/sa chéri(e), peu importe le contexte tant qu’il est choisi ensemble.

 

via GIPHY

 

A lire aussi: Un homme français sur deux porterait des sous-vêtements usés!

Les célibs mal-assumés

« Quoi? c’est déjà le 14 février et je suis encore célib’? Où vais-je trouver un mec / une nana? Je hais tous ceux qui sont en couple, je déteste l’amour, les cœurs, cette pression sociale (mmm ou marketing!), je ne suis JAMAIS maqué(e) pendant la Saint-Valentin, ça craint, ça me saoule, ras le bol… »

En général, cette catégorie finit par opter pour une soirée entre potes du même sexe histoire d’exorciser la potentielle déprime:

Version girly: ciné 50 Nuances plus Sombres avec popcorns et bonbons illimités OU sur un  canap’ Sex and the City avec gâteau au choco et pot de glace géant.

 

via GIPHY

 

Version mec: pizza-match de foot OU bière-jeux vidéos

 

via GIPHY

Les (faux?) rebelles

« Quoi? c’est déjà le 14 février et je suis encore célib’? Je hais la Saint-Valentin et les couples… mais bon… si toutefois je trouvais un mec ou une nana là, tout de suite… je ne dirais pas non!!! »

On pourrait d’abord croire que c’est PA-THÉ-TIQUE. En réalité, on aime bien ce comportement. Cette moitié d’aveu.


La soirée idéale pour les faux-rebelles serait d’organiser une contre-Saint Valentin et inviter tous ses potes célibataires.
Parce-que « oui, ça me saoule d’être seul(e) mais il faut bien avouer que si je trouvais un p’tit mec ou une jolie nana, je serais direct le genre à célébrer avec bougies romantiques et toute la panoplie! »

 

via GIPHY

A lire aussi: Mode Femme : Comment je m’habille pour la Saint-Valentin?