À la uneInternational

Séisme : Pourquoi le Maroc refuse l’aide de la France ?

Dans la nuit de vendredi à samedi, un séisme de magnitude 7 s’est déclenché au Maroc. Dans les provinces et communes d’Al-Haouz, Taroudant, Chichaoua, Ouarzazate et Marrakech, on décompte en tout plus de 2000 morts. Le Maroc a accepté l’aide de quatre pays dont la France ne fait pas partie.

La France se tient prête

La France et d’autres pays ont proposé leur aide au Maroc pour faire face aux dégâts que le séisme a causé. Emmanuel Macron avait déclaré dimanche lors du sommet du G20 à New Delhi que « Les autorités marocaines savent exactement ce que l’on peut livrer, la nature et le timing. Donc nous sommes à disposition. À la seconde où cette aide sera demandée, elle sera déployée. Nous nous tenons prêts. » Le président a également écrit au roi du Maroc mais reste sans réponse pour le moment.

La ministre des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a annoncé ce matin sur RMC avoir « décidé ce matin de débloquer 5 millions d’euros sur les fonds de réserve de ministère pour les organisations non-gouvernementales ». Le fonds des actions extérieure des collectivités territoriales qui permet aux régions de contribuer financièrement, est également ouvert. Plusieurs collectivités ont proposé leur aide pour un montant de près de 2 millions d’euros. Des entreprises ont fait part « de leur intention de contribuer financièrement ou en nature à l’appui que la France apportera aux victimes », a précisé le Quai d’Orsay. 

Un feu vert qui se fait attendre

Le Maroc n’a pas lancé d’appel à l’aide internationale. Mais Rabat a annoncé dimanche avoir accepté l’aide de quatre pays seulement après le puissant séisme qui l’a frappé. Les élus sont l’Espagne, la Grande-Bretagne, le Qatar et les Emirats arabes unis, mais la France n’en fait pas partie. Dans cette course contre la montre pour retrouver des survivants, certaines associations et ONG françaises sont bloquées et attendent le feu vert des autorités marocaines. « Malheureusement, nous n’avons toujours pas eu l’accord du gouvernement marocain » affirme Arnaud Fraisse, le président de l’ONG Secouristes sans frontières, à France Info. Il souligne également ne pas comprendre cette situation de blocage et « qu’il n’y a aucune explication pour l’instant et les équipes sécurité civiles françaises sont aussi clouées au sol pour l’instant ».

48h après le séisme, les ONG les plus importantes comme Médecins du Monde ou la Sécurité civile n’ont pas envoyé de bénévoles, ni de matériel. Cependant, une équipe de six secouristes de Nice qui opère dans les recherches cynotechniques est sur place avec quatre chiens. Rappelons que la catastrophe a fait 2100 morts et 2400 blessés pour le moment. Quatre français ont trouvé la mort et quinze ont été blessés selon le dernier bilan du Ministère des Affaires Étrangères. Catherine Colonna ne souhaite pas de « mauvaise querelle« . « Le Maroc est un pays souverain qui est maître de ses choix, et a pris la décision de prioriser l’arrivée d’aide en s’adressant au cas par cas à certains pays » a-t-elle déclaré sur RMC.

YouTube video

Quelles sont les raisons de ce refus ?

Pour les ONG, cette non-réponse a plusieurs raisons. Pour un pays, lancer ce type d’appel signifie qu’il n’est pas capable de gérer une telle catastrophe. Ensuite, c’est accepter une certaine ingérence des étrangers. D’autres associations expliquent que le Maroc pourrait aussi prendre son temps pour identifier les besoins afin de permettre une bonne coordination des secours. Le but est de gérer la situation au mieux, sans semer la confusion.

De plus, l’absence de réponse de la part du roi du Maroc pousse à penser qu’il y a un problème entre Mohammed VI et Emmanuel Macron. En effet, les rapports entre la France et le Maroc se sont dégradées et ont dérivé sur une crise diplomatique. Le Maroc n’a plus d’ambassadeur à Paris depuis janvier dernier. Pourquoi ? La souveraineté du Sahara occidental, ancienne colonie espagnole. Rabat revendique sa souveraineté, tandis que Paris ménage l’Algérie qui soutient les indépendantistes sahraouis avec laquelle la France tente aussi de renouer les liens. En raison de cette situation, le déploiement de la France au Maroc est pour le moment en suspens.

À lire aussi : Que cherche à faire Donald Trump avec son “mugshot” ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCinéma

EN DIRECT | César 2024 : Suivez la cérémonie des Césars 2024

À la uneFranceSociété

Qui est Oreillette, l'égérie du Salon International de l'Agriculture 2024 ?

À la uneFranceSociété

Pourquoi l'imam Mahjoub Mahjoubi a été expulsé si rapidement ?

À la uneSéries Tv

Le fil d'Ariane : est-ce que TF1 va commander une série après ce pilote ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux