À la uneActualitéBuzzCultureInsolite

« Selfesses » : la nouvelle tendance un peu déplacée…

Une nouvelle tendance photo des touristes  » selfesses  » envahie le web. Les touristes posent à poil devant les monuments les plus connus au monde et font s’inquiéter les autorités des pays en question.

Les frontières de morale s’effacent avec la nouvelle tendance photo «  selfesses « . Les selfies standards ennuient les touristes. Ainsi, après l’after-sex selfie ou encore le selflip, des touristes se lancent dans cette nouvelle aventure qui consiste en poser nu devant des monuments historiques et provoque le mécontentement des autorités de pays.

«  Le selfesse est un art qui consiste à capturer via un cellulaire intelligent un selfie, avec derrière: fessier, un gu ou même un fion «  : voici comment le site officiel Facebook rassemblant des amateurs de cette nouvelle tendance définit ce genre de photos.

Cet «  ASSigment «  se répand à travers la Bolivie, l’Ethiopie, l’Inde, le Hong Kong, l’Australie ou encore l’Egypte. Fin avril, la photo provocatrice du postérieur d’une jeune cubaine, qu’elle a posté sur Internet a provoqué des nombreux débats et inquiète aujourd’hui les autorités égyptiennes. En fait, l’actrice X d’origine cubaine, Carmen de Luz, a posté sur Instagram une photo d’elle assise fesses nus sur le site de Gizeh. Une telle provocation a fait immédiatement réagir les autorités égyptiennes. Une enquête pour savoir si la jeune femme s’est rendue sur le site pendant ou dehors des heures d’ouverture du monument historique national a été ouverte. De Luz quant à elle, a tenté de se défendre et expliquer la situation par le moyen d’un message sur son compte Twitter. En s’excusant, elle a assuré les autorités égyptiennes qu’elle n’a participé à « aucun film pornographique durant sa visite en Égypte ». Belle excuse !

Ce nouveau et très original type de photographies inventé par des touristes, soit « selfesses » , leur permet de ramener des souvenirs de leurs voyages. Poser nu devant un monument historique tel que le Machu Picchu, le Corcovado de Rio, ou encore l’Opéra de Sydney.  Les touristes sont prêts à tout ! Un de ces amateurs de «  selfesses « , un jeune homme israélien, Amichay Rab, a même créé un blog My Naked Trip, rassemblant des photos de lui à poil qu’il a pris lors de son voyage en Amérique du Sud. Cette nouvelle tendance «  selfesses «  a également intéressé des artistes. Parmi eux, Luizo Vega qui exprime sa créativité à travers les photos de lui nu devant les monuments de Paris. Une marque de vêtements anglaise s’est inspiré de cette tendance «  selfesses «  pour sa campagne de pub dont slogan « Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec l’idée de voyager nu à travers le monde, vous pouvez toujours acheter l’un de nos t-shirts ». Pratique.

Pourtant, cette nouvelle tendance « selfesses » si populaire chez les touristes, ne passionne pas forcément les autorités de certains pays. Ainsi, pour restaurer la réputation de leurs pays, ils mènent la politique de renforcement du système de surveillance dans les monuments historiques, installent des panneaux interdisant la nudité et, dans les cas les plus graves, lancent des enquêtes contre ces amateurs des  » selfesses « .

Alors, chers touristes, prêts à exposer vos fesses cet été pour garder des souvenirs uniques de vos voyages?

 

Consultez la page Facebook des amateurs des « selfesses » :

https://www.facebook.com/pages/Selfesses/1506000389634250

A lire aussi :

http://www.lefigaro.fr/culture/2015/05/05/03004-20150505ARTFIG00385-pyramides-de-gizeh-le-selfesse-qui-ne-passe-pas-en-egypte.php

http://www.radiovl.fr/news-item/francois-hollande-tente-un-selfie-mais/

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSportTennis

Jeux Olympiques 2024 : est-ce que Nadal va y participer ?

ActualitéCultureLittérature

Comprendre La Peau de chagrin de Honoré de Balzac en 5 minutes

À la uneSéries Tv

C’est quoi “Synchro”, la nouveauté de la plateforme TF1+ ?

À la uneFrancePop & Geek

Qui est le premier youtubeur de France ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux