ActualitéBrèvesFoot

Série A : cible de cris racistes, Sulley Muntari se plaint auprès de l’arbitre et récolte un carton jaune

Victime de cris racistes, Sulley Muntari se plaint et récolte un carton jaune

Le racisme dans le football vient de faire une nouvelle victime ce week-end en Italie. Face aux chants et aux cris de singes, le joueur ghanéen a quitté le terrain avant la fin du match.

 

Malgré toutes les mesures et les campagnes de sensibilisation, il est clair que le football est loin d’en avoir fini avec le racisme. Les amoureux du ballon rond en ont encore eu la preuve ce week-end. Cette fois, il faut aller du côté de l’Italie et de la Série A.

 

Sulley Muntari, nouvelle victime du racisme

Parmi les matchs du dimanche en Série A, il y avait un match entre Pescara et Cagliari. Si la rencontre ne restera pas dans les annales footballistiquement parlant, on se souviendra de ce match pour des raisons moins glorieuses. Milieu de terrain de Pescara, Sulley Muntari a été la cible de cris racistes tout au long de la rencontre. Cette attitude est à mettre au crédit des supporters adverses, ceux de Cagliari.

Alors qu’on approche de la fin du match, le Ghanéen semble fatigué et va voir l’arbitre pour lui expliquer ce qu’il se passe. Sur les images de la chaîne sportive retransmettant le match, on voit en effet le joueur se plaindre auprès de l’arbitre. S’ensuit alors une scène assez inattendue : l’arbitre adresse à Muntari un carton jaune. Furieux, le joueur quitte le terrain alors qu’il reste quelques minutes dans ce match.

 

Le racisme, plus que jamais un problème dans le football

Une fois en-dehors du terrain, le joueur de 32 ans va d’ailleurs se précipiter devant les supporters adverses. Tendant son avant-bras, il aurait répété « C’est ma couleur, c’est ma couleur« . Très énervé par ces évènements, Muntari rentre définitivement au vestiaire alors qu’il y a encore quelques minutes de jeu, laissant ses coéquipiers en infériorité numérique. Interrogé après le match, le Ghanéen évoque notamment l’attitude de l’arbitre Daniele Minelli qui, face aux cris, lui aurait dit de « laisser tomber« .

Malgré les revendications, le match est allé jusqu’au bout et a vu la victoire de Cagliari (1-0). Si l’affaire fait (presque) la une de nombreux journaux sportifs en Italie aujourd’hui, on ignore encore quelles seront les conséquences pour Muntari et pour le club de Cagliari. Ce qu’il s’est passé ce dimanche démontre qu’il reste beaucoup de travail à effectuer pour débarrasser les stades de toutes formes de racisme. De nombreux joueurs sont encore victimes de cris ou d’imitations de singes de nos jours. Il y a quelques années, c’est Samuel Eto’o qui avait été pris pour cible, alors qu’il évoluait à l’Inter Milan. Plus récemment, Mario Balotelli avait dénoncé des cris de singes à son égard lors d’un match à Bastia.

 

 

A lire aussi >> Ligue 1 : « Le racisme est-il légal en France ? » s’indigne Mario Balotelli

Related posts
ActualitéCinémaMusique

5 artistes partis trop tôt

ActualitéSéries Tv

Fiction française 2023 - 2024 (ép. 1) : quelle est la réussite de la saison ?

ActualitéSéries Tv

10 choses à savoir sur Les Totally Spies

ActualitéMédiasMusique

5 dates clés dans la carrière de Kendji Girac

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux