À la uneActualitéÉtudiantFranceInternationalPolitique

Seulement 23% des 18-25 ont prévu de voter aux Européennes

Selon un sondage de l’Ifop, seulement 23% des jeunes entre 18 et 25 ans auraient prévu d’aller voter aux élections européennes du 26 mai.

Dans un peu plus de deux semaines, les Français vont aller aux urnes pour choisir leurs nouveaux députés européens lors des élections européennes. Le mouvement Jeunes européens et l’ANACEJ (l’association nationale des conseils d’enfants et de jeunes) ont commandé à l’Ifop un sondage sur les intentions de vote des jeunes Français. Et les résultats ne sont pas très rassurants. Selon ce sondage, 77% des personnes entre 18 et 25 ans ne prévoient pas d’aller voter le dimanche 26 mai. Pour aller plus loin, ils sont mêmes 16% à ne pas être au courant qu’une élection a lieu prochainement.

Ces 23% de participations potentiels sont très surprenants. Tout d’abord, face à la population globale, qui prévoit d’aller voter à 40%. Mais aussi, face aux derniers sondages qui avaient été faits sur le vote des jeunes. C’était en 2017, et ils étaient 52% à vouloir participer. Une baisse de 29 points en à peine 2 ans.

L’Union européenne, acteur mal connu

L’abstention des 18-25 est aussi liée à une certaine méconnaissance de l’Union européenne et de ses actions. Car, s’ils sont très majoritaires à connaître les noms des différentes instances de l’UE, ils sont 69% à se sentir mal informés sur ses actions et ses actualités.

De plus, cette méconnaissance est aussi doublée d’une certaine défiance. Tout d’abord, par rapport à l’Etat. Ils sont 71% à faire plus confiance à l’échelon national qu’à l’échelon européen. Une des seules luttes pour laquelle les jeunes français privilégient l’UE, c’est le réchauffement climatique. Sur ce point, ils sont 79% des interviewés à penser qu’il devrait être géré par l’Union.

Climate Change Animation GIF - Find & Share on GIPHY

Enfin, s’ils sont si peu à vouloir aller aux urnes dimanche 26 mai, c’est parce qu’ils ne se reconnaissent pas dans les programmes présentés. Il serait donc peut-être temps que les programmes politiques s’intéressent vraiment au cas des jeunes. Sinon ces derniers ne sont pas prêts de se déplacer.

Lire aussi : Elections européennes : LREM au ralenti, la droite reprend confiance

A Propos de l'auteur

Journaliste à la rédaction VL
Continuez votre lecture
À la uneInternationalsociétéSociété

Bientôt le sable va disparaître, un enjeu environnemental colossal

À la uneFranceNon classéSociétéSociétéSorties

Retour sur la Veggie World de Paris

À la uneActualitéMédiasReportages

"Envoyé spécial" : Les enfants vendus du Sri Lanka

À la uneActualitéFootSport

Rudi Garcia annonce sa démission du banc de l'OM

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux