À la uneActualitéFrancePolitique

SNCF : le front syndical diverge quant à la poursuite de la grève cet été

Le mouvement unitaire des cheminots contre la réforme ferroviaire, uni depuis le début de la grève le 3 avril, prendra fin le 28 juin prochain. Si la mobilisation devrait perdurer, elle ne se décide plus à quatre.

A l’issue de la réunion intersyndicale du mardi 19 juin, l’UNSA-Ferroviaire, deuxième syndicat de la SNCF, a annoncé aux trois autres fédérations représentatives de l’entreprise publique (CGT, SUD, CFDT) qu’elle ne poursuivrait pas le mouvement au-delà du 28 juin. “L’UNSA va rester dans la mobilisation jusqu’au 28 juin, conformément à son engagement intersyndical, a expliqué son secrétaire général, Roger Dillenseger. On reste combatif pour la défense d’un nouveau pacte social ferroviaire, mais notre stratégie est de peser sur les négociations, pas sur les grands départs en vacances.”

La CGT et SUD rail veulent continuer la grève cet été

De leur côté, la CGT et SUD rail sont partisans de la poursuite de la grève. La mouvement devrait notamment perdurer sur juillet et août, avec un calendrier qui n’aura pas la même forme, qui sera plus allégé que ces trois derniers mois, mais qui permettra de maintenir la mobilisation” a déclaré ce mercredi 20 juin sur Europe 1 Laurent Brun, le secrétaire général de la CGT Cheminots.

Une mobilisation qui devrait probablement se poursuivre lors du premier week-end de grands départs, les 6 et 7 juillet. La question des jours de grève ne sera pas forcément ciblée sur des départs en vacances”, a cependant précisé Laurent Brun, évoquant également une éventuelle journée de mobilisation le mercredi 11 juillet. Le premier syndicat de la SNCF devait réunir ce mercredi sa commission exécutive afin de décider des modalités de la poursuite du mouvement.

“A deux, à trois ou à quatre”

De même, SUD souhaite poursuivre la mobilisation “dans une unité syndicale […] la plus large possible, selon Erik Meyer, secrétaire fédéral de SUD-Rail. A deux, à trois ou à quatre”. “Nous pourrions converger avec la CGT sur la date du 7 juillet, mais nous n’excluons pas non plus d’arrêter le travail le 14 juillet, a-t-il également déclaré. De toute manière, nous ne sommes pas partisans des annonces en avance qui permettent à l’entreprise de s’organiser».

Enfin, la CFDT-Cheminots devrait continuer la mobilisation jusqu’au 28 juin, selon le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger. L’organisation syndicale décidera par la suite de la poursuite du mouvement de grève.

About author

Étudiant en journalisme à l'Académie ESJ Lille et en Science Politique à l'Université de Lille
Related posts
À la uneActualitéArt / ExpoCulturePop & Geek

Travis Durden: la pop culture s'empare de l'Art Classique

À la uneActualitéArt / ExpoBrèvesInsolite

Les clichés les plus drôles du Comedy Wildlife 2019

À la uneActualitéNumériquePop & Geek

Quel est le Pokémon favori des français ?

À la uneActualitéCultureMusique

Trippie Red : nouvelle mixtape, nouvelle date de concert pour Paris

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux