À la uneActualitéCinéma

« Son of the south », est ce que c’est inspiré d’une histoire vraie ?

son of the south film

« Son of the south » ou « combat pour la liberté », sera en salle à partir de demain ! Pour la sortie de ce film réalisé par Barry Alexander Brown, on revient sur l’histoire vraie qui se cache derrière ce drame, l’histoire de la vie de Bob Zellner…

Synopsis :

En 1961, Bob Zellner, petit-fils d’un membre du Ku Klux Klan originaire de Montgomery dans l’Alabama, est confronté au racisme endémique de sa propre culture. Influencé par la pensée du révérend Martin Luther King Jr. et de Rosa Parks, il défie sa famille et les normes sudistes pour se lancer dans le combat pour les droits civiques aux États-Unis.

YouTube video

Qui est Bob Zellner ?

Né le 5 avril 1939 en Floride, Bob Zellner a grandi dans une famille impliquée dans le Ku Klux Klan, son père et son grand-père en étaient membres. Dans les années 30, le père de Bob Zellner s’est rendu en Europe afin de convertir les Juifs au christianisme pour le sauver de l’idéologie nazi. Celui-ci est rentré d’Europe transformé : il a abandonné ses idéologies racistes, quitté le KKK et a intégré un mouvement visant à déconstruit la ségrégation dans l’église méthodiste. Si ce changement d’idéologie lui vaudra d’être renié par les grands-parents, le revirement du père a permis à Bob de bénéficier d’une plus grande ouverture d’esprit et à s’intéresser au sujet des droits civiques. Une fois diplômé du W.L.Neal High School, Bob Zellner entreprend des actions de sensibilisation et défense des droits civiques des noirs auprès des blancs. Plus tard, dans les années 1960, il intègre la Student Nonviolent Coordinating Committee (SNCC) une organisation de défense des droits civils dirigée par des étudiants.Il est d’ailleurs le premier membre blanc a intégrer l’association. Ses actions de lutte pour les droits civiques lui ont valu plusieurs passages à tabac dont il a encore des séquelles (lésions cérébrales et stress post-traumatique). Considéré comme un « traître de la race », il fut arrêté une vingtaine de fois arrêté puis incarcéré notamment aux côtés de Martin Lutherking. En 1966, il quitte la SNCC et entame différentes autres actions en faveur des droits civiques. Bob Zellner obtient son doctorat en 1993 grâce à sa thèse sur les droits civiques qui a donc inspiré le film « Son of the South ».

À lire aussi : Pourquoi on appelle New York, la « Big Apple » ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

The Voice : qui sont les candidats qualifiés pour la finale ?

ActualitéFootSport

Milan AC et l’Inter Milan : une rivalité historique 

À la uneMédiasMusiqueSport

Euro 2024 : quel groupe de musique choisi par TF1 ?

À la uneFaits DiversInternational

Traque de Mohamed Amra : c’est quoi la “notice rouge” émise par Interpol ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux