À la uneInternational

Suède : la photo d’une militante pacifiste face à un cortège néo-nazi fait le tour du monde

Le cliché de Tess Asplund, militante pacifiste brandissant le poing face à un cortège néo-nazi en Suède, a fait le tour du web.

Le cliché du photographe suédois David Lagerlöf, montrant une militante pacifiste noire brandissant le poing face à un cortège néo-nazi, est devenu le symbole de l’anti-racisme dans les pays scandinaves.

Tess Asplund, militante pacifiste noire de 42 ans, n’a pas eu peur de défier du regard les 300 néo-nazis venus défiler le 1er mai, dans les rues de Borlänge en Suède. Le photographe suédois David Lagerlöf a pu immortaliser ce moment où la militante a brandi le poing face à trois hommes présents en tête du cortège.

“L’un [des manifestants néo-nazis] m’a fixée dans les yeux, et je l’ai fixé en retour,  a raconté Tess Asplund au site du journal Aftonbladet. Il n’a rien dit, je n’ai rien dit non plus, puis la police est rapidement venue m’évacuer. Je n’ai pas peur d’eux. J’étais énervée. Mon poing, c’est le geste de Nelson Mandela (…)”, a poursuivi la militante pacifiste.

L’image a immédiatement fait le tour d’internet. Les internautes comparent cette image à un autre cliché devenu culte : A Woman Hitting a Neo-Nazi With Her Handbag (“une femme frappant un néonazi avec son sac à main”), prise en 1985, en Suède.

Les internautes comparent la photo de la militante Tess Asplund à une autre photo devenu culte : A Woman Hitting a Neo-Nazi With Her Handbag ("une femme frappant un néonazi avec son sac à main"), prise en 1985, en Suède.

Les internautes comparent la photo de la militante Tess Asplund à une autre photo devenu culte : A Woman Hitting a Neo-Nazi With Her Handbag (“une femme frappant un néonazi avec son sac à main”), prise en 1985, en Suède.

Une bataille de regards

En Angleterre, le journal Daily Mail a fait de ce cliché sa Une. Sur sa page Facebook, David Lagerlöf a raconté les circonstances de ce geste fort et pacifiste qu’il a immortalisé.

«Une seule femme sort dans la rue et se trouve en face de l’organisation nazie la plus violente de Suède. D’un geste, elle soulève alors son poing et refuse de bouger.» «En face d’elle, l’ensemble des leaders des organisations se rapprochent dans un silence solennel. Le regard de la femme rencontre celui de l’homme au milieu. Ils se défient du regard.»

A ces côtés, un autre militant applaudit avant d’être frappé par un homme qui assure le service d’ordre pour le cortège. Tess Asplund sera écartée par des policiers quelques instants plus tard. Militante depuis 26 ans, elle a été surprise de l’ampleur qu’a pris son geste. «Je l’ai déjà fait à de nombreuses reprises», confie-t-elle à un média suédois.

*Image en une : gauchedecombat.net

Related posts
À la uneActualitéBrèvesNumériqueSociété

Facebook espionnait les utilisateurs IOS à travers la camera

À la uneLa Loi des SériesSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Goldorak, ce qui se cache derrière la VF de la série | La loi des séries #333

À la uneActualitéBrèvesCinémaCulture

Joker : des scènes enlevées car trop folles

À la uneActualitéCinémaCulture

Le Mans 66, une grande Histoire vitesse grand V

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux