À la uneActualitéCultureFranceMédias

TF1, France Télé et M6 s’allient pour contrer Netflix

SALTO, la nouvelle plateforme made in France va voir le jour. C’est ce qu’ont déclaré les groupes France Télévisions, TF1 et M6 ce vendredi 15 juin. Le but  est de faire face aux géants américains Netflix et Amazon.

Avec cette nouvelle plateforme, les groupes France Télévisions, M6 et TF1 entendent proposer une réponse aux nouvelles attentes du public avec un service de qualité, innovant et simple d’accès, ont-ils annoncé conjointement dans un communiqué, au sujet de cette plateforme en ligne qui fonctionnera sur abonnement.

Les groupes font savoir que cette plateforme en ligne fonctionnera sur un principe d’abonnement sans engagement. Le service offrira “une variété sans égal” de programmes. Cette plateforme dite OTT (c’est-à-dire accessible via internet, sur ordinateur, tablettes ou smartphones, ou sur certains téléviseurs, tout comme Netflix ou Prime Video d’Amazon), “permettra de retrouver tous les meilleurs programmes de télévision (le direct et le rattrapage), mais aussi de découvrir des programmes inédits”, selon les nouveaux alliés.

Un abonnement inférieur à celui de Netflix

Les prix d’abonnement ne sont pas officiellement communiqués, mais il est précisé que plusieurs formules seront proposées « pour tenir compte des besoins de chacun ». Capital évoque des abonnements à 1,99 et 6,99 euros, tandis que l’on parle d’une offre à 5 euros du côté du Huffington Post. Quoi qu’il en soit, cela restera moins cher que Netflix.

On n’en sait pas beaucoup pour l’instant si ce n’est que France Télévisions, TF1 et M6 garantissent que cette nouvelle offre « s’articulera de la meilleure manière avec les plateformes gratuites existantes : MyTF1, 6Play et France.tv ». Maintenant, il faut simplement attendre que Salto ouvre enfin son catalogue aux utilisateurs. On ignore encore quand ce sera le cas. On se doute, par ailleurs, que des applications Android et iOS devraient également voir le jour.

Il y a péril en la demeure : Netflix, présent depuis seulement quatre ans dans l’Hexagone, y compterait désormais 3,5 millions d’abonnés, selon Libération, soit plus qu’OCS, le bouquet payant d’Orange.

Au rythme auquel il croît (100.000 clients par mois), Netflix semble en mesure de s’imposer tôt ou tard comme le numéro 1 de la télévision payante en France, devant Canal+ et ses 4,9 millions d’abonnés. La filiale de Vivendi peine elle-même à relancer ses recrutements, et vient en outre de perdre les droits de la Ligue 1 de football à partir de 2020.

De son côté, Netflix commence à ouvrir son catalogue aux jeux vidéo.

Related posts
À la uneActualitéFootSport

Ligue 1 : Rudi Garcia, nouvel entraîneur de l'OL

À la uneActualitéFormule 1Sport

Grand Prix du Japon : Mercedes de nouveau sur le toit du monde !

À la uneBrèves

« C’est du gâteau » : L’émission à la française de Netflix

À la uneActualitéFootSport

France Turquie : un match qui sort du cadre sportif ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux